Avec une note globale de 7,3/10, les voyageurs de la Stib indiquent qu'ils sont très satisfaits du service offert par les transports publics bruxellois en 2020, malgré une année difficile en raison de la crise sanitaire lié au Covid-19. Une meilleure ponctualité, plus de confort et des véhicules plus propres sont les trois éléments qui ont particulièrement séduit les voyageurs.

La note moyenne globale pour 2019 s'élevait à 7,1/10 soit une augmentation de 5% par rapport au résultat de 2019.

L’année 2020 a été marquée par la crise sanitaire. En mars et avril le lockdown a vu la fréquentation des transports publics diminuer fortement. La reprise s’est faite sentir dès la réouverture des écoles et des commerces non essentiels. Depuis l’été et malgré le reconfinement partiel décrété par les autorités fin octobre, la fréquentation des bus, tram et métro est restée stable. Elle se situe autour de 50% de la fréquentation d’avant la crise. 

Ce contexte particulier a eu un impact sur les résultats du baromètre de satisfaction 2020. Si l’échantillon de répondants est comparable en termes de nombre à celui des autres années (8.517 répondants en 2020 contre 10.261 en 2019), leurs profils sont sensiblement différents des autres années : moins de navetteurs domicile-travail, moins d’utilisateurs du métro, moins de jeunes mais plus de Bruxellois.

Le métro s'améliore le plus

Parmi les différents modes de transport, c’est au métro que l'augmentation de la satisfaction est la plus frappante. Saturé aux heures de pointe en 2019, il est aujourd’hui à 60% de sa fréquentation d’avant Covid. Cela signifie plus de confort à bord des véhicules. Les voyageurs attribuent en 2020 la note de satisfaction de 7,5/10 au métro (contre 7,3/10 en 2019). 

Les correspondances aux heures de pointe (6,8/10 contre 6,5 en 2019) et le confort pendant le trajet dans le métro (6,9/10 contre 6,5 en 2019) s'améliorent très sensiblement. "Ces chiffres sont le résultat direct du maintien des fréquences maximales malgré la baisse de la fréquentation. L’arrivée sur le réseau des nouvelles rames de métro M7 en 2021 devrait encore accroître cette notion de confort accru dans les véhicules y compris en cas de remontée de la fréquentation", explique la Stib dans un communiqué.