Depuis la semaine dernière, le boulevard Sylvain Dupuis est réaménagé dans sa version finale, avec deux fois deux bandes de circulation et une piste cyclable bidirectionnelle en direction du ring, en lieu et place du stationnement.

Afin de pallier ces pertes de stationnement, le PTB demande, via une interpellation au conseil communal de jeudi prochain, de rendre l'accès du parking du Westland Shopping gratuit aux riverains.

Pour le parti de gauche, la commune doit discuter avec la direction du centre commerciale pour garantir une place de stationnement, "en priorité aux riverains du boulevard qui se trouvent entre le ring et rue de la Compétition, y compris les rues perpendiculaires comme la rue des Fruits, Maria Tilmans, etc. Le but étant que ni la commune ou ni les riverains paient une compensation financière pour cela. Il s’agit d’une cause d’intérêt public qui bénéficiera à tout le monde", précise-t-il.

"Depuis que le parking du Westland est devenu payant, nous avons observé un déplacement du stationnement des clients vers les rues voisines pour éviter un tarif trop élevé. Maintenant avec la suppression des places, cela va être le parcours du combattant. Et des dizaines de voitures qui tournent en rond pour trouver une place, ce n’est pas très écologique", ajoute Giovanni Bordonaro.

Concernant la question d’une saturation du parking du centre commercial avec l’arrivée des riverains, le PTB se montre rassurant. "La plupart des riverains travaillent en journée, au moment où les clients sont présents. Le parking sera surtout utilisé en soirée lorsque les habitants rentrent du travail. Et puis, soyons honnêtes, le bien-vivre des Anderlechtois est une priorité par rapport aux intérêts du centre commercial".

Contactée, l'échevine de la Mobilité Susanne Muller-Hubsch se dit ouverte à la discussion en cas de situation problématique. "Pour le moment, le centre commercial est en chantier et il faut savoir que les habitants du Sylvain Dupuis disposent d'emplacements de parking sécurisés en intérieur. Mais il est toujours possible de discuter avec la direction du Westland si on le juge nécessaire."