Bruxelles Mobilité

Annoncé depuis plusieurs années, il recréera du lien entre plusieurs quartiers et zones en développement de la partie nord du tracé bruxellois du canal Charleroi-Bruxelles-Anvers.

Beliris, l'opérateur public chargé des investissements en infrastructures du gouvernement fédéral dans la capitale entamera lundi, le 2 septembre, la construction du pont Suzan Daniel qui enjambera le canal, à hauteur de la rue Picard. Réservé aux transports en commun et aux modes de transport doux, le futur ouvrage d'art, reliera sur une longueur totale de 120 mètres, le boulevard Simon Bolivar à l'avenue du Port, d'ici le printemps 2021.

Annoncé depuis plusieurs années, il recréera du lien entre plusieurs quartiers et zones en développement de la partie nord du tracé bruxellois du canal Charleroi-Bruxelles-Anvers. Réalisé en partenariat avec Bruxelles Mobilité, Bruxelles Environnement et le Port de Bruxelles, il donnera également un accès direct au futur parc récréatif du quai des Matériaux, prochainement réaménagé par Beliris. 

Le futur pont Suzan Daniel - du nom de cette ex-cheffe de file du milieu homosexuel bruxellois, plébiscitée lors d'un processus participatif - sera constitué d'une travée principale de 60 m de portée au-dessus du canal et de deux travées latérales de 30 m de portée au-dessus des quais. Le tablier du pont, en béton, est suspendu à deux arcs métalliques particulièrement minces. Les arcs et suspentes de la travée principale sont en métal peints en blanc, tandis que les arcs des travées latérales sont en béton gris. 

L'ouvrage comprendra deux zones de circulation: une zone asphaltée de 7 m pour les transports publics et une zone cyclo-piétonne de 6 m de large en bois. Depuis celui-ci, les cyclistes et promeneurs auront une vue dégagée vers le canal et le futur parc. Pour le confort des personnes à mobilité réduite et cyclistes, la pente du pont a été limitée sur toute sa longueur à moins de 4%. Celui-ci garde un gabarit de 7 m de hauteur sur toute la largeur du canal pour le passage des péniches avec conteneurs. 

De nombreux puits de lumière dans le tablier, protégés par des grilles, permettront à la lumière naturelle d'atteindre les quais sous le pont. Un éclairage LED sur les garde-corps assurera l'éclairage fonctionnel la nuit. Un éclairage architectural, conçu en accord avec le plan lumières de la Ville de Bruxelles, mettra en valeur les arcs, suspentes ainsi que les piles sous le tablier. Un montant de 6,75 millions d'euros est alloué à ce chantier réalisé par les équipes de Beliris, avec les auteurs de projet Greisch et l'entrepreneur Jan de Nul - Aelterman.