Vous connaissez sans doute les fameuses “scan-cars” qui sillonnent la capitale pour y semer des amendes de stationnent.

Mais avez-vous déjà vu les “scan-scooters” ? Et bien non ! Pourtant, ils existent bel et bien ! Trois motos équipées de scanners sont à la disposition de parking.brussels, mais sont entreposées depuis le début de leur location et n’ont pas encore été réellement utilisées.

L’information, d’abord publiée par la chaîne d’info locale BX1, nous a été confirmée par le porte-parole de la société de parking bruxelloise, Pierre Vassart.

Problèmes de stabilité

Louées initialement pour contrôler les petites rues étroites d’Ixelles, ces motos se sont rapidement montrées dysfonctionnelles.

On a constaté un problème de hauteur de caméras : les scanners ne pouvaient contrôler les plaques que de 20% des véhicules. On a donc demandé une solution au fournisseur, qui a alors rehaussé les caméras. Mais cela a entraîné un problème de stabilité sur les scooters. On a donc demandé au fournisseur une autre solution : il a alors proposé des tricycles. Mais d’après nos stewards, le problème de stabilité reste présent. Étant préoccupés par la sécurité des utilisateurs, on a suspendu l’utilisation en demandant une nouvelle solution au fournisseur”, détaille le porte-parole.

Le “leasing théorique par unité” est cependant de 4.600€ par mois (donc près de 14.000€ mensuel pour le lot de trois scooter). “Mais il y a une négociation en cours avec ParcBrux pour voir comment obtenir une réduction commerciale par rapport au leasing de ces scan-scooters”.