Surprise dans les rangs de l’opposition à Watermael-Boitsfort après l’annonce sur Facebook de la rénovation d’une des trois pistes cyclables avenue Delleur à Watermael-Boitsfort.

"L’avenue Delleur est courte mais la liste des griefs est longue. Lors du premier confinement, deux pistes cyclables ont été ajoutées par la ministre, réduisant la place pour les voitures de quatre à deux bandes, alors qu’une piste cyclable en mauvais état existait déjà", explique le conseiller communal de Générations Humanistes Victor Wiard. "La Stib a ensuite entamé des travaux de rénovation des voies du tram. À peine les travaux entamés, des dommages ont été causés aux racines des arbres adjacents, qui ont dû être abattus. Une motion proposée par le groupe Défi a ensuite été votée au conseil demandant à la région cette rénovation. Hier, on apprend par Facebook que l’ancienne piste cyclable va être rénovée mais rien n’est dit concernant les deux autres."

Il déplore un manque de communication dans ce chantier qui a déjà beaucoup fait parler de lui. “C’est quand même incroyable. On a là une voirie régionale, des pistes imposées par la ministre, des travaux mal gérés par la Stib, et une annonce par la commune. Tout ça, sans aucune concertation avec les habitants et les usagers”, s'étonne Victor Wiard. "Pourtant, des solutions existent et pourraient être explorées telles que garder l’ancienne piste et celle descendante mais supprimer celle dans le sens de la montée qui pose problème."

Générations Humanistes demande dès lors "une véritable concertation et une vision à long terme." "Au-delà de l’avenue Delleur, ce chantier a fait ressortir les frustrations des cyclistes et des automobilistes, souvent opposés, sur les réseaux sociaux. Le fait qu’il n’y ait pas eu de concertation en amont avec les habitants et les représentants des différents groupes d’usagers n’a probablement pas aidé", conclut-il.