Décidément, rien ne se passe comme prévu au niveau du chantier de la Stib qui vise à renouveler les rails de tram dans l'avenue Delleur à Watermael-Boitsfort. Après les 19 tilleuls dont les racines ont été endommagées et qui ont du être abattus, les ouvriers ont cette fois percé une conduite de gaz. Tout le quartier est bouclé. Deux écoles se trouvent à proximité mais les élèves n'ont pas été évacués.

"La fuite a été signalée vers 12h30 et est toujours en cours", explique Laurent Masset, porte-parole de la zone de police Marlow (Uccle, Watermael-Boitsfort, Auderghem). "Les pompiers sont sur place avec Sibelga pour descendre la pression afin de pouvoir colmater la fuite."

Un périmètre de sécurité de 200 mètres a été dressé par la police. Plusieurs dizaines de personnes ont dû être évacuées tandis que d'autres ont été invitées à ne pas bouger de leur domicile, le temps que les travaux soient terminés. Les personnes évacuées sont rassemblées au niveau de la Maison Haute sur la place Antoine Gilson.

Cette situation provoque d'importants embarras de circulation. La circulation est en effet interrompue sur l’avenue Delleur à partir de la chaussée de la Hulpe au croisement avec l'avenue Roosevelt, ainsi que du côté de la place Wiener. Des déviations sont mises en place.

"Une erreur humaine"

Contactée, Françoise Ledune, porte-parole de la Stib, confirme que l'entrepreneur a percé une conduite de gaz pendant le chantier qui a repris ce mardi. "Après l'abattage des arbres, nous avons reçu lundi l'autorisation de reprendre le chantier pour poser les voies de tram et réasphalter la piste cyclable qui était fort abîmée à cause des racines. Mais une erreur humaine est survenue lors de la reprise du chantier et une conduite de gaz, pourtant indiquée sur les plans, a été endommagée. Cette conduite devait, pour information, être remplacée à l'issue du chantier", conclut-elle.