Il y a deux semaines encore à Jette, un véhicule a percuté l’immeuble situé au coin de la rue de l’Église Saint-Pierre avec la chaussée de Wemmel. Un accident qui est malheureusement loin d’être un fait isolé dans ce tournant à angle droit situé dans un quartier résidentiel.

"La façade du numéro 342 a eu droit à cinq entrées de véhicule dans celle-ci dues le plus souvent à des excès de vitesse et cela en quatre mois. Je peux comprendre le désespoir des propriétaires ainsi que des riverains de ce quartier. Heureusement, il n’y avait aucun passant sur le trottoir ni de cyclistes", dénonce la conseillère d'opposition Myriam Vanderzippe (Défi), qui interpellera la majorité CDH-MR-Écolo à l’occasion du prochain conseil communal ce mercredi.

Selon le parti amarante, de nombreux automobilistes profitent de la longue ligne droite pour accélérer et, à l’endroit où commence la drève de Rivieren, tournent trop rapidement dans la chaussée de Wemmel, accrochant au passage la façade de l’immeuble au coin.

La conseillère Défi réclame donc l’installation de dispositifs pour contrer les excès de vitesse : un casse-vitesse, un radar et une révision de la signalisation.

Un plateau espéré pour 2022

Du côté de la majorité jettoise, on se dit "conscient" du problème. L’échevin Bernard Van Nuffel (Écolo), en charge de la Mobilité, assure que "ce croisement fait partie de la liste des dossiers prioritaires" et qu’une demande de subside sera faite à la prochaine occasion.

"L’idée est de réaménager le croisement en plateau avec une rampe de ralentissement juste avant", indique le premier échevin jettois. Le collège espère obtenir les subsides pour 2022.