La nuit dernière, à 2h20, une patrouille de la brigade anti agressions de la zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles a voulu procéder au contrôle d’un véhicule de marque Audi, ayant à son bord uniquement le conducteur, circulant boulevard d’Anvers en direction du boulevard du Jardin Botanique, ce malgré le couvre-feu d’application pour l’ensemble du pays depuis le début de cette semaine.

"Alors que le chauffeur est à l’arrêt au feu tricolore situé à l’angle du boulevard Albert II, un des policiers intervenants sort de son véhicule de service muni de son brassard police et demande à ce dernier de couper le moteur de son véhicule", explique la police bruxelloise dans un communiqué. "Ce dernier fait marche arrière et crie à l’inspecteur de police : "Je ne couperai pas mon moteur" avant de s’immobiliser."

L’inspecteur a répété à plusieurs reprises au chauffeur de couper le moteur de son véhicule et de mettre ses mains en évidence, ce qu’il a de nouveau refusé de faire, poursuit la police.

"Face aux refus d’obtempérer, le second policier s'est placé à l’avant du véhicule et donnera la même injonction au chauffeur qui accélérera d’un coup, tentant manifestement d’écraser le policier. Le policer a juste eu le temps d'éviter la voiture en se jetant sur le côté. Le conducteur a pris la fuite en direction du boulevard du Jardin Botanique."

Il a été pris en chasse par la police. Durant la course-poursuite, le contre-venant a grillé plusieurs feux rouges à grande vitesse. Il a été interpellé place Poelaert suite à la mise en place d'un barrage. Il a été mis à disposition du parquet de Bruxelles pour rébellion armée et diverses infractions de roulage