Une "lamentable organisation du métro". Ce sont les mots sans détour du bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre, Benoît Cerexhe (Les Engagés), pour qualifier sur Twitter la situation des transports en commun après le match de coupe de Belgique de ce lundi. Une rencontre qui s'est déroulée au Stade Roi Baudouin et qui, pour rappel, s'est soldée par une victoire de Gand sur Anderlecht.


"Deux heures entre le Heysel et le square Montgomery. C’était totalement désorganisé, et il y avait beaucoup trop de monde dans la station avec trop peu de contrôle. Cela donne une mauvaise image des transports en commun", nous confie le mandataire sanpétrusien, qui invite la Stib et le ministère régional de la Mobilité à prendre exemple sur les stades allemands et anglais.

"Il y a eu un renfort de personnel"

Du côté de la Stib, on reconnaît l’affluence après cet événement de 40.000 personnes, et on assure que des mesures ont été mises en place. "Il y a eu un renfort de personnel, davantage de rames… On suit les directives de la police, qui avait également un effectif renforcé", indique la porte-parole de la société de transport.

Le cabinet de la ministre de la mobilité Van den Brandt (Groen) ajoute qu’aucun incident notable n’a été déploré. La Stib rappelle également qu’"une station est fermée par la police lors des matches".