Le groupe D'Ieteren a pour ambition de construire, d'ici à 5 ans, une chaîne nationale de vente et d'après-vente de vélos, principalement électriques, en commençant par les grandes villes. Dans un premier temps, cela se fera par le biais d'acquisitions, en s'appuyant sur l'expertise des équipes en place. L'entreprise a d'ailleurs annoncé jeudi le rachat d'un premier magasin de deux roues à Ixelles, situé juste à côté de son siège social. Ce magasin, Goodbikes, vend des vélos électriques, cargos, pliables, de voyage, VTT ou encore pour enfants. Créé il y a 4 ans et installé rue Américaine, il dispose également d'un atelier de réparation. Il déménagera dans des locaux inoccupés de D'Ieteren, situés dans la même artère, et s'étendra alors sur une superficie de plus de 3.000 m2, avec une piste d'essais et un atelier de réparation complet. Son ouverture est prévue pour la fin du premier trimestre 2022. Moment auquel sera également dévoilé le nom qu'aura choisi D'Ieteren pour sa marque nationale de magasins de vélo.

Anvers fait également partie des villes auxquelles le groupe coté en Bourse réfléchit pour se développer dans le secteur, avait d'ailleurs indiqué D'Ieteren il y a quelques jours, en dévoilant ses projets pour le marché du vélo.

Ceux-ci font partie d'un processus dans lequel D'Ieteren Automotive - l'importateur des marques VW en Belgique - passe d'une entreprise automobile à un "fournisseur de mobilité". Dans cette perspective, l'entreprise a déjà développé le service de covoiturage Poppy et Skipr, une application qui regroupe différents modes de transport - des transports publics aux vélos et trottinettes électriques partagées.

D'Ieteren Automotive est la principale filiale du groupe D'Ieteren et distribue notamment en Belgique les véhicules des marques Volkswagen, Audi, Skoda, Bentley, Lamborghini et Porsche.