Une action de soutien à la Ville30, en vigueur depuis le 1er janvier, s'est déroulée ce lundi au Jardin Botanique. Lors de cet événement, organisé par diverses associations bruxelloise, la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) a reçu huit gilets fluo avec le logo "I love BRU = 30", soit un pour chaque ministre et secrétaire d'État du gouvernement bruxellois. Les associations participantes veulent ainsi encourager le gouvernement bruxellois à continuer à travailler sur des projets "qui rendent la ville plus sûre et plus agréable à vivre", expliquent-elles dans un communiqué.

"Tout n’est pas encore parfait, mais la ville est plus calme, on s’y sent plus en sécurité, on a de nouveau envie de s’y promener, d’y faire du vélo, et de profiter de la vi(ll)e. Bien sûr, il y en a certains qui ont du mal à renoncer à leurs anciens privilèges. Mais il y a aussi beaucoup de Bruxellois et de visiteurs qui trouvent la Ville 30 fantastique : résidents jeunes et moins jeunes, piétons, cyclistes et automobilistes", explique Bernard Dehaye, de l'association l'ASBL Heroes for Zero.

Le projet "I love BRU = 30" est une initiative de johanna.be, et est soutenu par un large éventail d'associations: BRAL, Bruxsel'Air, EU Cycling group, Fietsersbond, Filter Café Filtré, GRACQ, Heroes for Zero, Parents d’Enfants Victimes de la Route, Trage Wegen, Voetgangers Beweging, Walk.Brussels et Bienvenue sur la Petite Ceinture.

"La Ville 30 n’est pas une exception bruxelloise. De plus en plus de villes dans le monde ont ou vont adopter ce concept, répondant ainsi à l’engagement des Nations-Unies, dans la Déclaration de Stockholm, de réduire au moins de moitié le nombre de victimes de la route dans le monde d’ici 2030, et d’adopter la Vision Zero. Or, en Région de Bruxelles-Capitale, au cours de la dernière décennie, le nombre d’accidents avec morts ou blessés graves n’a quasi pas diminué et stagne autour de 200 par an", constate Bernard Dehaye.

La ministre Elke Van den Brandt a remercié au nom du gouvernement les associations qui ont rendu cette initiative possible. "C’est très agréable de voir l'enthousiasme suscité par nos choix politiques. Ce soutien est précieux, car faire de Bruxelles une ville vivable, agréable, à taille humaine, ne peut se réaliser qu'avec les Bruxellois", a expliqué Elke Van den Brandt.