L'association des commerçants du quartier Bruegel et des Marolles a écrit à la Ville de Bruxelles pour s'opposer à l'interdiction de se garer sur les rampes du palais de justice, a-t-elle affirmé jeudi. Elle dénonce le fait que cette suppression porte préjudice aux riverains du palais de justice et aux habitants du quartier des Marolles, ainsi qu'aux commerçants aux alentours.

L'association s'est adressée directement à l'échevin des Affaires Économiques, Fabian Maingain. "Nous vous demandons d'être le relais et le soutien dynamique de notre opposition à ce projet, calamiteux pour le commerce, et affligeant pour les habitants et tous ceux qui n'ont pas les moyens de s'offrir le luxe d'un abonnement de parking", a-elle écrit. 

L'association de riverains déplore cette décision de supprimer le parking sur les rampes du palais de justice, alors qu'en 1998 la Ville avait reconnu la nécessité de prévoir des zones locales de parcage dans les Marolles, aussi bien pour les habitants que pour les commerçants. 

À partir du 1er mars 2021, le stationnement ne sera plus autorisé sur les rampes du palais de justice, a décidé la Ville de Bruxelles. Son objectif est de rétablir une connexion entre le haut (place Poelaert) et le bas (quartier des Marolles) de la ville, en créant sur ces rampes une promenade piétonne verte, à l'ombre du palais de justice.