Une étude visant à mieux desservir le sud de Bruxelles a été lancée. Du côté des Ucclois, le projet de métro fait débat.

Verra-t-on, un jour, le métro se prolonger depuis la station Albert (Forest) vers le sud de Bruxelles, en passant par Uccle ? Le projet est dans les cartons depuis des décennies mais ne semble pas être la priorité de la nouvelle majorité MR-Ecolo-CDH. Pourtant, Beliris, l’organe de collaboration entre l’État fédéral et la Région bruxelloise, a lancé une étude visant à mieux desservir le sud de la capitale. En attendant les résultats, La DH est allée à la rencontre des Ucclois afin de voir l’accueil réservé au projet de métro. Leur avis est mitigé.

"Nous habitons ici depuis un an. On aime beaucoup notre quartier et un métro pourrait être un plus, pourquoi pas ?", déclarent Anna et Jean-Luc, pensionnés et habitants du quartier du Parvis Saint-Pierre. "Beaucoup de riverains estiment que ce métro risque d’amener des mauvaises fréquentations à Uccle, mais nous estimons que cela ne peut que contribuer à diversifier le quartier."

De l’autre côté du Parvis, Aline et son compagnon font tranquillement leurs courses au soleil. Ils se montrent plus tranchés. "Un métro à Uccle, c’est non ! On est bien dans notre petit quartier de proximité. Il n’y a pas de raison de ramener plus de monde. Tout est en train de changer à Uccle. Il faut qu’on s’arrête à un moment, qu’on nous foute la paix." Un avis que ne partage pas une riveraine indiscrète qui les entend depuis la terrasse d’un café. "J’habite à Woluwe-Saint-Pierre et je viens travailler tous les jours ici. C’est compliqué en matière de mobilité. Dans une ville comme Bruxelles, le réseau de transports en commun doit être suffisamment développé. Or, au niveau du métro, ce n’est pas encore le cas. Je suis donc en faveur de l’extension du métro vers le sud de Bruxelles."

L’Association de comités de quartier ucclois a déjà fait entendre plusieurs fois son refus d’un métro à Uccle. Son vice-président Denis Ryelandt campe sur sa position. "Nous ne sommes pas contre l’idée d’un métro. Mais on aurait dû le construire dans les années 60 quand on avait encore de l’argent. C’est un projet qui va coûter une fortune, qui va causer des travaux immenses et qui verra le jour au plus tôt en 2040. Je suis pour le métro en ville, je n’imagine pas la petite ceinture sans métro. Mais ici, à Uccle, c’est trop tard. Il faut trouver une solution plus efficace et moins coûteuse."

Pour mémoire, une étude avait estimé la fréquentation de trois tracés du métro proposés par la Région. L’un partant d’Albert pour arriver à Kersbeek, le deuxième terminant à Vivier d’Oie et le troisième s’étendant jusqu’à la gare de Calevoet. "Ces trajets intéresseraient environ 25 % de la population uccloise. Le bureau d’études avait indiqué à l’époque que le report modal s’élèverait à 0,55 %. Est-ce que ça vaut la peine de mettre autant d’argent pour si peu d’avantages?", questionne Denis Ryelandt.

Pour l’heure, le projet est au point mort et dépendra de l’étude actuellement mandatée par Beliris. "À la fin de l’étude, le bureau qui l’a réalisée nous indiquera ce qu’il faut implémenter comme transport. Ça peut tant être un tram qu’un métro et ça ne sera peut-être pas spécialement via Uccle. En faisant cette étude, on repart à zéro", explique Marianne Hiernaux, porte-parole de Beliris.

Etes-vous pour ou contre l'extension du métro vers le sud ?

Guy 67 ans Importateur de vins

"Je suis pour. On va vers un vieillissement de la population et je pense que ça peut être très pratique pour les personnes âgées d’avoir des lignes directes pour se rendre dans d’autres quartiers de Bruxelles."

Aline 31 ans Indépendante

"Selon moi, la construction d’un métro à Uccle va entraîner des travaux pendant des années. On n’en a pas besoin, on a déjà plein de transports. Il ne faut pas en faire trop, on se déplace très facilement à Uccle."

Cassiel 24 ans Étudiant

"Je viens de loin pour venir travailler à Uccle et ce projet m’arrangerait ! Le sud de Bruxelles est trop mal desservi en transports en commun et il faudrait que le réseau de métro s’étende jusqu’ici."

Philippe 62 ans Porte-parole d’une société de gaz et électricité

"Je suis pour. Certaines lignes de tram font qu’habiter à Uccle n’est plus trop un problème au niveau des transports. Mais certains quartiers sont vraiment très peu desservis. Un métro peut transporter rapidement une grosse quantité de personnes. Les gens auraient tendance à moins prendre la voiture, c’est pas plus mal."