Riverains et parents d'élèves veulent dénoncer l'insécurité routière par cette action symbolique.

Vendredi dernier, une fillette a été renversée devant l'école Heilige Familie/Champagnat située chaussée de Helmet alors qu'elle traversait un passage pour piétons avec sa maman. Elle s'en est sortie avec une jambe cassée.

Afin de dénoncer cet énième accident, les parents et riverains ont accroché une centaine de peluches le long de la route pour dénoncer l'insécurité routière.

Des messages inscrits sur les peluches
Des messages inscrits sur les peluches © DR

"Nous demandons à la commune de Schaerbeek de rendre la chaussée de Helmet sécurisée pour nos enfants qui se rendent à l’école, que ce soit à pied ou à vélo. Nous demandons la mise en place d'un passage piéton ‘ailé’ devant l’entrée de l’école, ce qui oblige les voitures à s’arrêter plus tôt ainsi que le feu vert intégral sur le carrefour avec la rue Richard Vandevelde pour améliorer la sécurité et la fluidité des piétons et des cyclistes", expliquent les membres du collectif 1030/0, qui vise à dénoncer l'insécurité routière à Schaerbeek. "Nous demandons aussi des feux de circulation au carrefour avec l’église qui se mettent automatiquement au rouge dès que le tram a passé le carrefour, pour que les piétons puissent rejoindre le tram et que les voitures ne bloquent plus le carrefour (parce que le tram s’arrête juste après le carrefour);"

"Nous voulons que la commune se lance rapidement dans l’élaboration d’un vrai plan de mobilité pour tout Schaerbeek, ainsi que de vrais quartiers au trafic limité pour que les cyclistes et autres utilisateurs actifs de la rue trouvent enfin la place qu’ils méritent", ajoute encore les membres du collectif.