Bruxelles Mobilité La tête de liste MR veut favoriser la mobilité douce en coordonnant mieux les différents modes de transport.

Françoise Schepmans, visiblement charmée par les services de trottinettes partagées qui se développent partout à Bruxelles, est allée ce lundi à la rencontre de Romain De Keyser, directeur des opérations de la société Lime.

"Ce nouveau mode de déplacement est complémentaire aux transports publics et doit être encouragé. Il me revient que c’est dans les quartiers populaires que l’utilisation des trottinettes est la plus importante. Lime dispose aujourd’hui de 1 200 trottinettes électriques sur l’ensemble de la Région. La durée d’utilisation en moyenne est de 7 minutes pour une distance d’1,3 km. Les créneaux horaires les plus utilisés sont entre 16h et 17h. Cela démontre que c’est un très bon moyen pour parcourir le dernier kilomètre", explique Françoise Schepmans.

Aujourd’hui, les modes de déplacement en free-floating ne cessent de se développer, que ce soit au niveau de la voiture, des trottinettes, des vélos et scooters électriques, etc.

Raison pour laquelle Françoise Schepmans souhaite mieux coordonner ces modes de transport. "Afin d’inciter la population à délaisser la voiture, il faut davantage favoriser l’intermodalité, qui consiste à utiliser plusieurs modes de déplacement pour se rendre d’un point A à un point B. Il faudrait, selon moi, permettre au voyageur d’utiliser une seule et même carte de transport pour passer d’un mode de déplacement à un autre de manière beaucoup plus simplifiée. Cela permettrait de combiner plusieurs modes de transport via une seule application", poursuit-elle. "La technologie évolue très rapidement et il faudrait tout centraliser sur une application."