Nouveau cas de fraude au badge à la Stib. Dix contrôleurs de la société de transport bruxelloise viennent d’être licenciés pour avoir "mis en place un système organisé visant à gonfler artificiellement le nombre de voyageurs contrôlés"

Notre rédaction a pu obtenir un document interne relatant les faits. Au total, 10 agents de la même équipe sont impliqués, tous assermentés et porteurs d’une accréditation Vigilis. Une "incohérence dans le nombre de contrôles" a été mise à jour lors d’une vérification régulière. "Une des équipes avait introduit dans le système plusieurs centaines de faux contrôles réalisés au moyen de leur Mobib test" et ainsi tentait "de les faire passer pour des contrôles réellement effectués auprès des voyageurs".

Plaintes et SPF Intérieur informé 

"Il s’agit ici d’un abus de confiance, d’autant plus grave que ces agents sont accrédités par les autorités", déclare la porte-parole de la Stib.

Le document obtenu indique également que "le dépôt d’une plainte pénale est en cours à l’encontre de chacun d’entre eux". Ce que nous confirme la Stib. Les employés étant agrémentés, le SPF Intérieur a également été informé.

Les utilisateurs de leur côté "n’ont subi aucun préjudice". Au contraire… certains voyageurs sans titre de transport valable ont pu passer entre les mailles de filet et éviter une douloureuse amende.