Les formulaires ont été envoyés dans 5 000 boites aux lettres des riverains autour de l'axe de Brouckère – Goedefroy – place Reine Fabiola-Sergent Sorensen – Beeckmans. Cette voie, qui est une succession de rues, relie l'avenue Charles Quint à l'avenue Exposition Universelle . "C'est un axe très structurant pour Ganshoren, il y a deux écoles, la piscine et l'église, indique Magali Cornelissen (MR), échevine mobilité et urbanisme de Ganshoren. Cela draine beaucoup de monde de notre commune mais également des communes voisines car elle connecte deux tronçons régionaux importants".

La commune de Ganshoren souhaite apporter des améliorations sur ce tronçon pour les riverains. L'axe ne répond pas aux attentes du plan régional de mobilité, Good Move, qui le classe confort plus. "Il n'y a pas de vrai piste cyclable, pas de cohérence entre les différentes rues notamment au niveau des passages piétons et pas d'arbre non plus", décrit Magali Cornelissen. Les aménagements prévus devront donc correspondre à ces trois besoins. "Nous soumettons aux Ganshorenois trois scénarios avec ces trois impératifs : augmenter la verdurisation des trottoirs, permettre la circulation des cyclistes et sécuriser les traversées piétonnes. Nous voulons que tous les usagers puissent se retrouver sur cet axe".

Les formulaires papier ont été envoyés dans les boites mais le formulaire est également téléchargeable sur le site de la commune et sur la plate-forme de concertation citoyenne Fluicity où une vidéo explicative est mise en ligne. La commune propose trois projections mais laisse aux usagers la possibilité de faire un petit dessin des aménagements qu'ils souhaitent voir dans la rue. "Nous voulons des trottoirs plus confortables, installer du mobilier urbain, un revêtement plus adapté, rappelle l'échevine. Nous souhaitons améliorer la vie de quartier, donner une véritable identité à cet axe en respectant tous les aspects. Deux lignes de bus empruntent cette voie". Les usagers ont jusqu'au 25 mars pour rendre leur formulaire.

Les travaux sont envisagés grâce à une une dotation triennale d'investissement. "Ce subside nous permet d'effectuer des travaux sur des voiries communales, explique Magali Cornelissen. Le subside d'élève à 340 000 euros et la commune met, sur la base d'un emprunt, 400 000 euros". Cette dotation a permis à la commune de Ganshoren de réaménager les avenues Van Overbeke (en deux temps) et de Villegas. Les travaux ne se feront vraisemblablement pas avant l'été 2022. Et L'échevine urbanisme de conclure : "Ce n'est qu'une première enquête publique. Nous ne sommes pas encore à déposer un permis d'urbanisme.Tout cela prend du temps".