Les citoyens seront invités à participer au plan lors de réunions de quartier.

Une ville qui vit, qui respire un air pur dans des rues sûres. C'est ainsi que la feuille de route Good Move BXL définit son objectif pour les quartiers de la commune. Présenté aujourd'hui, le projet se déploiera dans un premier temps dans le Pentagone avant d'être mis en application dans tous les autres quartiers de la Ville.

"Nous Bruxellois voulont respirer un air pur dans des rues sûres. C’est avec cet objectif que la Ville de Bruxelles s’inscrit dans le plan de mobilité régional Good Move. Avec Good Move BXL, la ville veut offrir aux Bruxellois des endroits où les voitures cèdent leur place à des espaces animés et vivants. La Ville est convaincue qu’avec des interventions efficaces et bien pensées, elle peut garder le trafic de transit hors des zones résidentielles", explique l'échevin de la Mobilité Bart Dhondt (Ecolo-Groen).

Le potentiel d’amélioration dans le Pentagone a particulièrement été souligné par le plan régional. C’est la raison pour laquelle Good Move BXL se déploiera d’abord dans cette zone. "La plupart des Bruxellois veulent des quartiers plus calmes, plus verts et plus sûrs avec des voitures moins nombreuses et qui roulent moins vite. Ils veulent que tous ces quartiers apaisés soient reliés par des axes fluides et intermodaux. Ce premier quartier apaisé de Bruxelles-Ville est un avant-goût de l'évolution de Bruxelles pour ses habitants dans les années à venir", ajoute la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen).

Les Bruxellois seront invités à participer au projet via son site Internet et lors de réunions de quartier. "La Ville de Bruxelles veut que chacun d’entre nous ait la possibilité d’indiquer où se situent les difficultés qu’il constate et que les citoyens s’investissent activement dans la conception de l'espace public. Pour cela, nous leur donnerons les moyens de mesurer concrètement l'impact de Good Move BXL grâce, par exemple, à des capteurs d'air", précise l'échevin de la Participation Arnaud Pinxteren (Ecolo).

"Bruxelles évolue vers une ville moderne, la Ville à dix minutes, où chacun a sa place et où l'on réforme et célèbre, entre autres, la mobilité", conclut le bourgmestre Philippe Close (PS).