Le feu était vert lorsque l'élève de première secondaire a traversé l'avenue, précise Arne Smeets, du comité de parents de l'école Unesco. C'est une voiture venant de l'avenue Goffin et voulant tourner à droite sur l'avenue du Château qui n'a pas vu l'élève et l'a renversé.

L'enfant a été transporté à l'UZ mais n'est que légèrement blessé. "Ses camarades de classe et leurs parents sont choqués et fâchés car cela fait longtemps qu'on s'inquiète de la situation, très problématique en matière de sécurité routière. Cet accident est assez symptomatique car le carrefour est complexe et les feux donnent des signaux conflictuels. Habituellement des gardiens aident les élèves à traverser sur les deux artères mais selon des témoins ils n'étaient pas présents au moment des faits. Leur présence n'est de toute façon qu'un pansement, il faut instaurer de vraies solutions pour plus de sécurité."

Le comité de parents a envoyé hier une série de demandes à la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen). Parmi celles-ci, étudier la possibilité d'installer un "feu vert intégral" pour ce carrefour, avec un temps de traversée suffisamment long pour les piétons et cyclistes. "Comme c'est la foule le matin et l'après-midi, ça éviterait ce genre de conflits." Le comité demande aussi de prévoir des possibilités pour les très nombreux cyclistes de traverser l'avenue Goffin. "Ils sont aujourd'hui forcés de le faire via les passages piéton. Il n'y a pas d'alternative et ça rend la situation encore plus compliquée avec tous ces conflits piétons-cyclistes, piétons-automobilistes, automobilistes-cyclistes." 

Autre demande : travailler sur une réduction de l'intensité du trafic à cet endroit, en limitant le trafic de transit, et en mettant par exemple la rue de Ganshoren à sens unique. Enfin, les parents renouvellent leur demande de pérenniser la rue scolaire de l'avenue du Château.

De son côté, l'échevine de la Mobilité Marie Bijnens (Ecolo-Groen) se dit consciente de la dangerosité de la zone. "Nous travaillons pour cela en étroite collaboration avec la commune de Berchem et l'école sur un plan de circulation et un plan d'accès à l'école afin de séparer un maximum les différents flux de circulation. Notre objectif est d'apaiser le carrefour au niveau de l'entrée principale de l'école. Nous avons déjà commencé le test de la mise en sens unique de la rue du Petit Berchem et la commune de Berchem lancera prochainement un autre test dans la rue de Ganshoren. En parallèle, on a demandé à la Région d'analyser la possibilité de mettre les feux en mode non-conflictuel pour éviter que piétons et les voitures qui tournent ne le fassent au même moment. On attend les résultats de cette réflexion."