Bruxelles Mobilité

En cause, le refus par plusieurs communes d'installer de nouveau panneaux digiteaux JCDecaux.

Alors que l'électrification de Villo! était en bonne voie, avec un tiers de la flotte actuelle qui devait être électrifiée dans le courant de l'année 2019, il s'avère que cette acquisition semble compromise.

En cause, l’accord de la Région bruxelloise et JCDecaux, qui gère le système de vélos partagés à Bruxelles, repose sur un principe que plusieurs communes bruxelloises ne sont pas prêtes d’accepter : transformer un tiers de la flotte en vélos électriques contre la transformation d’un tiers des panneaux publicitaires traditionnels en panneaux numériques. A ce stade, Ixelles, Forest, Schaerbeek, Etterbeek, Saint-Gilles et Watermael-Boitsfort ont marqué leur désaccord, relatent nos confères de BX1.

Outre la question de la place de la publicité dans l'espace public, "ces nouveaux dispositifs posent problèmes au niveau de l'environnement, de la sécurité routière et de la qualité de l'espace publique", expliquait à la DH l'échevin de la Mobilité et de l'Urbanisme Yves Rouyet (Ecolo) la semaine dernière.