Dans le cadre du plan Good Move, la ministre de la Mobilité, Elke Vand den Brandt (Groen), réfléchit à une réduction de la vitesse sur l’avenue de Tervueren.

Alors que la Région continue d'appliquer son plan Good move et entreprend de passer aux 30 km/h généralisés, la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) réfléchit à une réduction de la vitesse sur l'avenue de Tervueren, rapporte La Capitale. Elle pourrait passer de 70 à 50 km/h.

Actuellement, Bruxelles Mobilité étudie les différentes parties de l'avenue pour déterminer la vitesse qui serait la plus adéquate. L'agence régionale réfléchit aussi aux aménagements nécessaires pour obliger les automobilistes à réduire leur vitesse sur cette artère. “Pour la partie comprise entre les Quatre-Bras de Tervueren et la chaussée de Tervueren, Bruxelles-Mobilité a travaillé de concert avec la zone de police Montgomery afin d’objectiver les problèmes de vitesse", explique la ministre à nos confrères. "Les vitesses y sont effectivement excessives et la proximité d’une piste cyclable, l’existence de traversées piétonnes et d’un passage à niveau nécessitent que nous agissions rapidement. La première mesure que nous prendrons est de ramener la vitesse de 70 à 50km/h sur cette portion de l’avenue. Nous pourrons ensuite procéder à l’installation d’un contrôle de vitesse sur l’ensemble du parcours."

Pour le tronçon urbanisé entre la chaussée de Tervueren et Montgomery, il faudrait un modèle de boulevard urbain à 50km/h. Pour le bourgmestre de Woluwe-St-Pierre, Benoît Cerexhe (CDH), il n’y a pas d’opposition de principe mais une discussion devra être entamée. Il souhaite notamment une unité dans la vitesse sur l’artère.