Le CDH bruxellois prend acte de la décision de justice dévoilée ce 12 novembre et qui ordonne la réouverture de la boucle Sud du Bois de la Cambre. 

"Cette décision de justice est le résultat de l'amateurisme du gouvernement bruxellois et de son manque de leadership. Cela prouve la gestion calamiteuse du dossier par la Ville et la Région", fustige Christophe De Beukelaer, député CDH et vice-président de la commission Mobilité. "La décision de Justice qui condamne les décisions unilatérales de la Ville de Bruxelles et la Région Bruxelloise démontre qu’aucune localité ne peut imposer ses propres vues à d’autres et que le dialogue et le respect des points de vue de tous citoyens, résidents et navetteurs, venant notamment de Wallonie, est essentiel."

Le groupe humaniste rappelle qu’il demande une consultation populaire nécessaire à une gestion apaisée du Bois de la Cambre et qui puisse prendre en considération les réalités de toutes et tous.

"Nous réclamons l'élaboration d'une feuille de route claire et échelonnée dans le temps pour que personne ne soit pris en otage", précise Christophe De Beukelaer, qui plaide à nouveau pour une régionalisation du Bois.