La rue Kasterlinden à Dilbeek, commune flamande en périphérie ouest de Bruxelles, est de nouveau à double sens. Depuis novembre 2019, la rue qui est un point d'entrée sur Bruxelles via la commune de Berchem-Sainte-Agathe, était à sens unique. Début novembre, tous les panneaux de sens unique ont été retirés et la circulation se fait à nouveau à double sens dans la rue Kasterlinden.

Cette mesure étonne le bourgmestre de Berchem, Christian Lamouline (CDH). "Ils ont pris cette décision un peu avant les vacances de la Toussaint de manière unilatérale, sans nous concerter".

La surprise s'explique également par le fait que la commune de Berchem a organisé plusieurs réunions de concertations avec la commune de Dilbeek avant d'instaurer le sens unique dans la rue Dilbeek.

Pour mémoire, depuis le 1er novembre la rue Dilbeek à Berchem est à sens unique pour une expérimentation de six mois. "Il y a un an, la commune de Dilbeek a fermé l'une des entrées en mettant la rue Kasterlinden en sens unique. Du coup, les automobilistes ne peuvent plus emprunter cette rue qui débouche sur Berchem pour rentrer dans Bruxelles. Les navetteurs se sont alors reportés sur l'autre entrée de la rue Dilbeek", expliquait le bourgmestre de Berchem en octobre dans nos colonnes.

"Ils n'approuvaient pas notre décision de mettre la rue Dilbeek à sens unique car cela contraignait des habitants qui empruntaient cette route pour arriver à Bruxelles", indique le bourgmestre humaniste. Ce dernier se demande si le double sens de la rue Kasterlinden n'est pas une réponse à leur mesure concernant la rue Dilbeek.

"Nous allons évaluer la situation dans cette rue et voir si la circulation ne devient pas trop prenante dans la partie berchemoise de la rue Kasterlinden, précise le bourgmestre de Berchem. Pour l'instant, avec les vacances scolaires et le semi confinement, les conditions de circulation ne sont pas habituelles. Notre objectif est de préserver les quartiers et de limiter la circulation de transit."