Non loin du rond-point Schuman, la sculpture métallique en hommage des victimes des attentats de Bruxelles, a été utilisée par des jeunes skateurs néerlandophones.

Si certains passants leur ont fait des remarques, le groupe de jeunes s'en est moqué et a continué d'utiliser en guise de rampe de skateboard.

Jean-Henri Compère, auteur de la réalisation de ce monument, s'est confié auprès de la DH sur son ressenti après avoir eu connaissance de cet acte de vandalisme. "Je n'ai pas grand chose à en penser. Je ne veux pas me prononcer là-dessus. On ne peut pas placer un garde constamment à côté de l'édifice pour le surveiller. Si j'avais été sur place, j'aurais surtout parlé de l'oeuvre et de sa signification. J'aurais expliqué aux personnes pourquoi j'ai réalisé ce monument. Je leur aurais surtout parlé de l'hommage aux victimes qui ont été mutilées pendant les attentats de Bruxelles. Cette oeuvre a été faite pour leur rendre hommage. Nous avons travaillé durant trois mois pour réaliser ce monument", explique-t-il, avant de conclure: "Est-ce que la police doit prendre des mesures ? Je ne me prononcerai pas à ce sujet. Il y a du vandalisme partout et c'est difficile de le contrôler"