Prendre le métro et ensuite le vélo ou rejoindre une station en trottinette électrique et poursuivre son trajet avec un tram ou un bus, c'est ce concept d'intermodalité des déplacements que la Stib a mis en avant lors de ce dimanche sans voiture à Bruxelles. La société de transports en commun a inauguré, dans la station de prémétro Albert à Forest, un "Hub Mobilité", autrement dit une signalétique qui indique aux usagers toutes les combinaisons de moyens de transport possibles au départ de cette station.

"C'est un peu une déclinaison, sur le terrain, de l'application MoveBrussels de la Stib", a expliqué dimanche Cindy Arents, porte-parole de la société de transports publics bruxellois. "Le but, c'est de faire réfléchir les gens qui passent dans la station Albert sur les différents moyens de transport qu'ils peuvent emprunter via celle-ci. C'est un projet pilote en phase de test, qui vise à rassembler plusieurs modes de déplacement à un même endroit et créer ainsi un point central de mobilité, un véritable pôle de correspondance".

Dans le cadre de ce projet, un espace de stationnement a été aménagé à la surface de la station, où les voyageurs pourront trouver des trottinettes et des vélos partagés.

L'objectif du test est d'inciter les utilisateurs à mettre en pratique la philosophie de l'application MoveBrussels, qui vise à encourager la multimodalité des déplacements, mais aussi à évaluer les besoins sur le terrain et l'utilisation concrète des différents modes proposés. L'application sera lancée sous sa forme définitive courant 2022.

L'installation d'autres "Hubs Mobilité" dépendra des résultats du test de gestion du premier Hub installé à Albert. La Stib a le souhait de développer ce type de pôle de correspondance de transports dans le centre de Bruxelles, à proximité des gares mais aussi en périphérie près des parkings de dissuasion.