Un budget de 2,6 millions d'euros a été débloqué lors du dernier conseil communal afin de développer les infrastructures cyclables.

Le collège de la Ville de Bruxelles s'est mis en selle ce vendredi afin de présenter son plan d'action vélo. L'objectif avoué est de doubler le nombre de déplacements à vélo d'ici 2024.

"Ce plan a été élaboré de manière transversale avec l'ensemble des membres du collège et la participation d'associations cyclistes, mais aussi de la Région", explique Bart Dhondt (Groen), échevin de la Mobilité. "Nous voulons faire en sorte d'inciter un maximum de gens à opter pour le vélo lors de leurs déplacements, et faire en sorte qu'ils se sentent en sécurité."

Raison pour laquelle un budget de 2,6 millions d'euros a été débloqué lors du dernier conseil communal afin d'entamer des travaux d'infrastructures. "Nous avons listé différentes rues où des aménagements doivent être réalisés afin de créer un véritable réseau cyclable continu d'ici 2024. Nous allons ainsi créer un axe cyclable continu entre la Porte d'Anderlecht et la Porte d'Anvers afin de faciliter la traversée du centre-ville. C'est l'un des principaux projets de cette législature. Idem du côté de l'avenue Hooba De Strooper où nous allons réaliser une piste cyclable séparée", ajoute Bart Dhondt. "Nous allons aussi multiplier le nombre de boxes vélo et de parkings vélo sécurisés afin de lutter contre les vols, toujours plus nombreux."

L'offre de stationnement sera donc accrue sur l'espace public via l'aménagement de boxes vélo (20 de plus cette année; 40 en 2020) et une accélération du placement d'arceaux pour atteindre le total de 600 à 800 en 2019.

Par ailleurs, des synergies vont voir le jour entre les différentes compétences des membres du collège. "Avec ma collègue en charge de l'enseignement, nous allons investir dans l'apprentissage scolaire des bons réflexes à adopter lorsqu'on circule à vélo, en multipliant les ateliers et sorties vélo. Avec mon collègue en charge de la culture, nous allons inciter la population à se déplacer à vélo lors des événements festifs ou culturels. Avec mon collègue en charge du commerce, nous allons inciter les commerçants à avoir recours aux vélos-cargos qui sont très pratiques dans une ville comme Bruxelles. Il s'agit donc d'un plan global pensé en concertation avec la Région bruxelloise", poursuit Bart Dhondt.

Plus anecdotique, une plaine de jeu spécialement consacrée au vélo va voir le jour. "Afin de faciliter l'apprentissage du vélo en toute sécurité mais aussi de manière ludique, une plainte de jeu vélo sera aménagée sur notre territoire. Il sera examiné si les contrats de quartiers, les infrastructures sportives ou les espaces verts offrent potentiellement les espaces nécessaires pour cette activité", précise notre interlocuteur.