Les communes de Schaerbeek, Saint-Josse et Evere ont décidé de passer à l’étape punitive pour les personnes qui ne respectent pas les règles de confinement.

Rien que sur trois jours, la seule zone de Police Schaerbeek-Evere-Saint-Josse a dressé près de 120 sanctions Administratives Communales pour non-respect des règles, auxquelles il faut ajouter quelques arrestations administratives et des procès-verbaux judiciaires. 
Les sanctions peuvent atteindre un montant de 350 euros . "C’est regrettable", fustige la bourgmestre de Schaerbeek, Cécile Jodogne (Défi). "‘Confinement’, ‘Restez chez vous’, ‘Ne sortez pas’, ‘Pas de rassemblement’, ‘Limiter la propagation du virus’, ‘Danger’, ‘Hausse exponentielle ‘, ‘Pic de la maladie’, ‘Hôpitaux saturés’, etc. "Que faut-il ajouter pour que certains comprennent. Les règles édictées par le gouvernement fédéral sont fortes et difficiles. Elles restreignent notre liberté, elles impactent notre quotidien, à tous. Personne n’y échappe. Si les citoyens ont, dans l’ensemble, bien compris le message, certains semblent ne pas vouloir comprendre alors même que les infos passent par tous les canaux possibles et imaginables, dans toutes les langues, via la presse, la télévision, les réseaux sociaux, tracts, affiches, courriers, mégaphones, dans les quartiers mêmes de manière orale… Maintenant, nous sommes contraints d’ajouter à la prévention, des moyens punitifs."