Beliris développe des chemins cyclo-piétons pour traverser la ville le long des talus de chemins de fer.

Afin d’inciter la population bruxelloise à délaisser la voiture pour se mettre au vélo ou à la marche, les autorités publiques veillent à développer au maximum les tracés cyclables. Ainsi, Beliris, l’accord de coopération entre le fédéral et la Région bruxelloise, a entamé un vaste chantier visant à aménager les talus des chemins de fer pour les transformer en passages cyclo-piétons.

Plusieurs tronçons ont déjà été inaugurés dans le cadre du futur RER Vélo, par exemple dans la commune d’Ixelles entre la chaussée de Wavre et la rue du Sceptre. Mais ce sera également bientôt le cas du côté de Bruxelles-Ville puisque, lors du conseil communal qui s’est tenu hier soir, un protocole d’accord a été approuvé entre la Ville, la Région bruxelloise et Beliris permettant le déplacement des voies de chemin de fer pour permettre la réalisation d’un tronçon cyclo-piéton sur la berge longeant la voie ferroviaire 50, aux abords de l’ancienne gare de Laeken.

"La volonté est de créer un tronçon cyclo-piéton entre la place Émile Bockstael et, à terme, la gare de Schaerbeek. Ce projet, dont la maîtrise d’ouvrage est assurée par Beliris, est développé dans le cadre du contrat de quartier Bockstael. Les objectifs visent à verduriser le quartier, créer des espaces de jeux et de rencontres, favoriser les modes doux et mieux reconnecter les quartiers", explique Arnaud Pinxteren (Ecolo), échevin de la Revitalisation urbaine.

Le projet n’en est qu’à sa phase de pré-étude mais, à terme, une voie cyclo-piétonne de 200 mètres, entre l’avenue du Champ de l’Église et l’avenue de la Reine, verra le jour du côté de la rive sud. L’aménagement de ce nouveau tronçon s’inscrit dans une stratégie plus globale, portée par Beliris, de développer des chemins cyclo-piétons pour traverser la ville le long des talus de chemins de fer.

D’autres projets similaires sont dans les cartons, par exemple le parc linéaire entre Bockstael et Tour & Taxis. Budget estimé du projet : plus de 3 millions d’euros. "On espère introduire le permis d’urbanisme avant la fin de cette année, explique-t-on du côté de Beliris. Les travaux devraient donc démarrer en 2021."

Enfin, sur la rive nord des voies ferrées, Beliris va aménager un parc avec une plaine de jeux et l’aménagement de serres.