L'aménagement régional des 40km de pistes cyclables supplémentaires ne fait pas les affaires des automobilistes, qui sont nombreux à se plaindre de leur situation ces dernières semaines.

Certains automobilistes, lassés de se retrouver dans les bouchons, ont donc décidé d'emprunter les pistes cyclables aménagées par la Région durant le confinement. Un phénomène surtout observé durant les heures de pointe. La situation est particulièrement problématique sur le boulevard Louis Schmidt à Etterbeek ainsi que sur l'avenue Delleur à Watermael-Boitsfort.

Du côté de la zone de police Montgomery (Etterbeek, Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-Pierre), une attention toute particulière sera portée à ce phénomène dans les prochains jours.

"Nous avons été avisés ce mardi matin que la piste cyclable du boulevard Louis Schmidt n'était pas respectée par les automobilistes", explique Stéphane Ranalli, collaborateur au cabinet du bourgmestre d'Etterbeek Vincent De Wolf (MR). "Certains s'y parquent temporairement ou circulent dessus. Nous avons pris contact avec les services de police qui vont apporter une attention particulière à la situation à cet endroit. La police va veiller au respect du code de la route comme partout dans la commune et nous allons veiller à éviter ce genre de cas de figure à l'avenir."

Cette piste cyclable est opérationnelle depuis 15 jours et une évaluation va avoir lieu afin de décider de son maintien ou non. "Il faut savoir que cette piste a été réalisée sans concertation au préalable avec les riverains et génère énormément de files. Une réunion publique d'information va être organisée le 5 octobre à l'hôtel communal d'Etterbeek en présence de la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt. Ce sera l'occasion pour les riverains de donner leur avis. A l'issue de cette réunion, nous prendrons la décision qui s'impose", conclut Stéphane Ranalli.