C'est le bad buzz du moment. La section bruxelloise du MR a publié sur ses comptes Instagram et Twitter la photo d'une certaine Lisa, mère de trois enfants, qui selon les calculs réalisés par les libéraux devra payer 1269,8 euros par an avec l'instauration de la taxe kilométrique, contre 244,20 euros actuellement.

Mais sur Twitter, l'on découvre que cette photo n'a pas été prise à Bruxelles mais bien... à Soho, un quartier de l'arrondissement de Manhattan à New York.

Ni une ni deux, les commentaires ont fusé pour dénoncer cette pratique que certains qualifient de "propagande mensongère."

"Si "Lisa" habite New York, évidemment, on comprend mieux les calculs du MR. Quelle étrange manière de faire de la politique", s'est fendu d'un tweet François De Smet, président de Défi, qui qualifie la démarche de "facile et trompeuse". "Sur le fond, ce genre de com' n'a aucun sens. Pour calculer si une "Lisa" hypothétique gagne ou perd sur une tarification à l'usage, il faudrait connaître, outre sa voiture, le nombre de km qu'elle parcourt et les heures où elle circule. Rien de tout cela ici."

"Une photo prise à New York, téléchargée sur un site payant. Après avoir martelé pendant des semaines repartir à l'assaut des quartiers bruxellois... Où sont les Bruxellois(es)? Où en est le #MR à Bruxelles? #manipulation #diversité", peut-on également lire dans le post d'un autre twitto.

L'écrivain et chroniqueur belge Thomas Gunzig y est également allé de son petit commentaire. "Nous ne demandions qu'un petit effort... Un tout petit. Genre une vraie photo de Lisa dans une vraie rue de Bruxelles. (Mais peut être qu'on s'en fout de ce qui est vrai)", a-t-il twitté.


"Les situations sont bien réelles"

Le président des libéraux bruxellois David Leisterh a tenu à réagir suite aux nombreuses réactions. "Les situations sont bien réelles. Ce sont des exemples d'augmentation de taxes pour des bruxelloises et des bruxellois. Je n'ai entendu aucune remise en question de nos constats, on se fixe sur la forme parce que le gouvernement Bruxellois n'a pas de réponses. Nous refusons une taxe supplémentaire sur le dos des Bruxellois. C'était à NYC? On pourrait prendre 10 villes qui sont plus avancées que Bruxelles en termes de mobilité."