Le nombre de vols de vélos signalés à la police a augmenté de 27%, à Bruxelles, entre 2016 et 2019, et ce malgré le plan d'action contre le vol de vélo adopté en 2016, a affirmé mardi la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen). Pour l'année en cours, les chiffres de l'évolution sont incomplets, d'autant plus que l'on a observé une diminution globale des déplacements dans le contexte de la pandémie, a-t-elle ajouté, répondant aux questions de plusieurs députés de la commission de la mobilité du parlement bruxellois. Autre facteur d'influence: les procédures pour porter plainte ont été simplifiées.

Selon Mme Van den Brandt, la première partie du plan de relance de la Région a prévu de réserver pour l'année en cours 500.000 euros de subventions supplémentaires à la disposition des communes pour le stationnement des vélos (boxes, arceaux et éventuellement parkings vélo riverains/quartier). L'offre en box vélos devrait ainsi atteindre 500 box d'ici la fin 2020, portant l'offre à 2.500 places au sein des box vélos . "La principale raison pour laquelle les gens ne font pas de vélo est le sentiment d'insécurité. 

Mais le vol de vélos reste un frein important au développement du vélo. Cela ralentit nos objectifs ambitieux en matière de transfert modal", a commenté au passage la ministre. D'après celle-ci, certaines études indiquent que jusqu'à une victime de vol de bicyclette sur trois ne fait plus de vélo Par ailleurs, l'effet du plan vélo sur le nombre de vols n'est pas directement mesurable: le nombre de cyclistes continue d'augmenter, tel qu'en atteste la hausse significative des déplacements à vélo observée en septembre; le nombre de signalements de vols aussi, mais de nombreux vols restent non déclarés. Toutefois, la plate-forme d'enregistrement des vélos "mybike.brussels" connaît un certain succès. 

Depuis son lancement en mars 2019, plus de 15.000 bicyclettes y ont été enregistrées. On constate que l'on a retrouvé un cinquième des vélos qui y ont été enregistrés et pourvus du sticker adéquat. Cette proportion est seulement de 4% pour les vélos qui n'y sont pas enregistrés. Le nombre de demandes pour une place dans un parking vélo (box ou parking riverain) a augmenté ainsi que la liste d'attente. Avant la crise du coronavirus, on comptait un peu plus de 2.000 places sécurisées (box et parking riverain) et une liste d'attente d'environ 4.000 personnes. L'offre actuelle est passée à 2.660 places et la liste d'attente est de près de 6.700 personnes. L'offre atteint aujourd'hui 460 box et 6 parkings vélos riverains. 

D'autres projets sont en cours de réalisation pour la fin de cette année afin d'augmenter l'offre disponible. L'offre en box vélos devrait ainsi atteindre 500 box d'ici la fin 2020, portant l'offre à 2.500 places au sein des box vélos, a encore dit Mme Van den Brandt, interrogée par les députés Geofroy Coomans de Brachène (MR), Els Rochette (one.brussels/sp.a) et Cieltje Van Achter (N-VA).