Le Boeing Air Force One du président des Etats-Unis Joe Biden s'est posé hier soir à l'aéroport de Melsbroek. Les départs de l'aéroport de Zaventem ont été stoppés pendant trente minutes afin de permettre aux deux avions de la délégation américaine d'atterrir en toute sécurité. Le président US est à Bruxelles jusqu'à vendredi dans le cadre du sommet de l'Otan et du sommet européen. Il s'envolera ensuite vers Varsovie. Ces deux rendez-vous se déroulent ces jeudi et vendredi. Sa venue, entre autres, va causer de grosses perturbations en matière de mobilité, certains quartiers sont mêmes fermés au public, hors riverains bien évidemment. La police bruxelloise est quant à elle en alerte maximale.

Plusieurs périmètres de sécurité sont ainsi mis en place. Du côté de l'ambassade des Etats-Unis, le boulevard du Régent entre la rue de la Loi et la rue Lambermont ainsi que la rue Ducale entre la rue de la Loi et la rue Lambermont seront interdits à toute personne n'habitant pas dans le coin.

© POLFED

Plusieurs artères seront elles aussi soumises à régime strict dans le quartier européen, autour du rond-point Schuman (voir ci-dessous).

© POLFED

Même sort, jeudi dans le cadre du sommet de l'Otan pour l'avenue Léopold III (du carrefour avenue Jules Bordet au A201), y compris la rue de la Fusée et l'avenue du Bourget.

Dans ces périmètres, les options de livraison seront limitées, les sacs poubelles ne peuvent être déposés sur la voie publique, les commerçants du périmètre sont priés de placer leurs meubles de terrasse à l'intérieur et, pour des raisons de sécurité, les fenêtres des bâtiments doivent être maintenues fermées en tout temps.

Seules les délégations officielles avec une accréditation de l'organisateur, les services de police et de sécurité et les habitants après contrôle de police pourront accéder aux zones de sécurité. Toutes et tous doivent être équipé.e.s de leur carte d'identité. Par ailleurs, le stationnement en surface est strictement interdit à l'intérieur du périmètre de sécurité, quel que soit le type de véhicule (voiture, moto, scooter, vélo, trottinette, etc.). Sachez enfin que la circulation aux abords des lieux désignés sera interrompue quelques dizaines de minutes avant l'arrivée et le départ des délégations, quel que le soit le lieu, tunnels compris bien évidemment.

De nombreuses lignes de bus et de tramways de la Stib seront perturbées durant ces deux jours. La Stib conseille donc aux usagers d'emprunter le métro en priorité.

Le "skyfall" prêt à attraper les drones

La police de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles sera sur les dents pendant deux jours. C'est le chef de corps Michel Govaerts qui endossera le costume de "Gold Commander". Par souci de sécurité évident, la police ne dévoile rien de son dispositif. D'après les médias néerlandophones, 2 000 policiers sont mobilisés pour la sécurité durant ces deux jours de sommets. Parmi eux, des motards, des maîtres-chiens, des tireurs d'élite, des pilotes d'hélicoptères mais aussi des tireurs de drones. L'an passé, la police avait en effet sorti un "skyfall", arme qui lance un filet destiné à capturer les drones. Plusieurs médias flamands expliquent que même les taques d'égouts situées sur les parcours des délégations ont été scellées tandis que le réseau d'égouttage bruxellois a été inspecté. La police bruxelloise ne confirme pas cette information.

Pour toutes les informations en temps réel sur Twitter, suivez : @zpz_polbru