Des pourparlers sont actuellement en cours afin d'implanter un centre de loisirs avec jeux d’arcades dans le bâtiment Crystal City, sur le piétonnier du centre-ville. Ce projet est vu d’un mauvais oeil par Pascale De Jonckheere, présidente de l’association du quartier Saint-Jacques.

"Quatre candidats ont postulé pour s’implanter dans ce centre commercial et, un des candidats est une sorte de Luna Park", explique-t-elle. "Ce serait triste qu’un Luna Park vienne s’installer sur le boulevard Anspach. Il y a déjà des tas d’établissements style casino un peu partout dans le centre ville, un tas de snacks. C’est donc l’opportunité d’y implanter un commerce qui permettrait de faire venir des gens hors de Bruxelles, en attirant des familles. C’était d’ailleurs l’une des idées de base de ce piétonnier."

A la Ville de Bruxelles, on refuse de parler de Luna Park. "Ce n’est pas un Luna Park mais bien un espace de loisirs utilisant des jeux vidéos, des jeux d’arcade. Il n’y a pas de machines à sous ou ce genre de chose", explique Fabian Maingain (Défi), échevin des Affaires économiques. "Cristal City est une concession de la Régie foncière qui est un opérateur privé donc nous n’avons pas notre mot à dire sur le type de projet, on doit uniquement veiller au respect des normes urbanistiques."

Selon lui, avoir ce type d’offre commerciale permettrait de renforcer la dynamique économique du centre-ville "et de lutter contre les centres commerciaux qui sont toujours en concurrence directe avec les centres urbains."

De son côté, David Weytsman, chef de groupe MR dans l’opposition au conseil communal, interpellera lors collège. "En soi, accueillir un nouveau commerce n’est jamais un problème. Tout indépendant a le droit de lancer son activité. Ce qui est vraiment problématique, c’est que tous les engagements pris par le bourgmestre lors de la rénovation du centre-ville se sont évaporés. Nous avions défini un plan stratégique avec des commerces de qualité pour re-développer économiquement le centre-ville. Bruxelles doit être digne de son statut de capitale de l’Europe. De plus, c’est sale et il n’y a aucune sécurité. Il est essentiel de donner envie d’aller dans le centre. Rénover le centre-ville, oui, mais avec une vision. A ce rythme-là, de la Bourse à De Brouckère, le boulevard Anspach sera toujours le boulevard des hamburgers et des casinos. Bruxelles mérite mieux que ça. Le projet est totalement dénaturé sur le commerce", conclut-il.