L'arrivée massive d'opérateurs de free floating dans le paysage bruxellois explique partiellement cette diminution.

Avec l'arrivée massive d'opérateurs de free floating dans le paysage bruxellois, le service Villo!, géré par JC Decaux, a perdu près de 20 % de ses clients entre 2017 et 2019. C'est ce qui est ressorti d'une interpellation du député Emmanuel De Bock (Défi), qui a interrogé la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt ce mardi en commission Mobilité du parlement bruxellois.

Dans sa réponse, la ministre a expliqué que le service enregistrait 140 000 locations par mois en 2017, contre 114 300 en 2019, sur une période comprise entre janvier et août.

Cette diminution s'explique bien sûr par l'arrivée d'opérateurs de free floating comme Billy Bike ou Uber Jump, ainsi que celle de nombreux opérateurs de trottinettes électriques (Lime, Dott, etc.), mais selon la ministre, d'autres facteurs justifient cette diminution comme le fait qu'un nombre toujours plus important de Bruxellois se déplacent avec leur vélo privé, ou par la marche.

Reste à voir maintenant si l'arrivée des Villo électriques, présents depuis fin novembre sur le territoire bruxellois, vont permettre d'enrayer cette diminution de fréquentation...