L’objectif : disposer d’un état des lieux de l’accessibilité de l’ensemble des trottoirs et des espaces publics.

C’est un fastidieux travail de cinq ans qui touche à sa fin. Ce jeudi, la Région bruxelloise a remis le Plan d’accessibilité de la voirie et de l’espace public (PAVE) à la commune de Watermael-Boitsfort. L’objectif : disposer d’un état des lieux de l’accessibilité des trottoirs et des espaces publics.

"Avec Watermael-Boitsfort, nous bouclons la boucle de l’audit de l’ensemble des trottoirs bruxellois. La marche est le premier mode de déplacement à Bruxelles et le meilleur pour la santé. Garantir des trottoirs de qualité est donc essentiel pour la qualité de vie en ville. L’urbanité, c’est la rencontre et la marche. Région et communes ont été partenaire dans ce programme visant à terme à améliorer la mobilité dans notre capitale et je m’en réjoui", a déclaré Pascal Smet (SP.A), ministre de la Mobilité.

La Région dispose désormais d’une banque de données reprenant les 3 600km de trottoirs et d’espaces piétons. L’ensemble des défectuosités et non conformités y est relevé par niveau de gravité. Ces données sont désormais à disposition des communes qui souhaitent programmer les travaux éventuels.

Le travail pour la réalisation des PAVE a duré 5 ans et l’ensemble des 19 communes a approuvé la démarche. Ces réseaux communaux sont tous constitués de 3 itinéraires. L’itinéraire principal, l’itinéraire de liaison et d’un maillage de base.

L’ensemble des réseaux communaux sont devenus le réseau piéton dans le futur plan Good Move. Celui-ci sera soumis au gouvernement bruxellois dans le mois à venir. Les communes peuvent demander des subsides pour mettre en œuvre le PAVE lors des travaux de remise en ordre de leurs trottoirs dans le cadre des subsides attribués par la Région.