Quelque 40 kilomètres de pistes cyclables ont été aménagés à la sortie du confinement. Bruxelles Mobilité souhaite aujourd'hui évaluer la satisfaction des usagers qui empruntent ces axes, qu'ils soient cyclistes, piétons ou automobilistes.

Prises comme mesures d’accompagnement dans le cadre de la crise sanitaire, ces nouvelles infrastructures cyclables visent à permettre à un plus grand nombre de cyclistes de circuler et de conserver une distanciation physique suffisante les uns par rapport aux autres. L'objectif est également d'encourager l’usage du vélo et de la marche sur de courtes distances afin d'alléger la charge des transports publics et éviter l'afflux de voitures individuelles.

© DR

"Pour soulager notre transport public dans cette crise sanitaire et limiter l'afflux de voitures individuelles dans notre ville déjà embouteillée, nous avons aménagé à la sortie du confinement 17 pistes cyclables supplémentaires et libéré de l'espace pour les piétons. Nous avons pu voir depuis la rentrée que ce nouveau réseau était très fréquenté et que le nombre de cyclistes avait augmenté de 87%. Il est maintenant temps d'en évaluer la qualité de manière systématique et voir si et comment nous devons les adapter. Je vous invite tous, piétons, cycliste et automobilistes à donner votre avis sur les axes dont vous êtes utilisateurs. C'est grâce à l'intelligence collective que nous améliorerons la mobilité dans notre ville", explique Elke Van den Brandt (Groen), ministre bruxelloise de la Mobilité.

Tout usager (cycliste, automobiliste, piéton…) des voiries concernées peut remettre son avis ici pendant un mois.