Bruxelles Mobilité

Le système de location de vélo connait un grand succès mais attend toujours l’arrivée de vélos électriques.

Le 16 mai 2009, JC Decaux lançait Villo, son réseau de vélos partagés à Bruxelles. Une vraie nouveauté à l’époque qui a directement connu un grand succès.

Dix ans plus tard, le succès ne désemplit pas dans le milieu, mais Villo doit faire face à une concurrence de plus en plus féroce avec l’apparition d’autres réseaux de vélos partagés, électriques pour certains, mais aussi des fameuses trottinettes électriques.

Toujours est-il que les chiffres de Villo sont impressionnants. En 10 ans, 12 millions de trajets ont été réalisés notamment par ses 37.500 abonnés aux 360 stations bruxelloises. En termes de distance, ce sont 52 millions de kilomètres qui ont été parcourus, soit 1.300 tours de la terre. Et tout cela en ne quittant pas la capitale !

Et en plus de proposer une solution de mobilité pratique et facile d’utilisation, Villo a aussi des bienfaits puisque JC Decaux indique que 6.559 tonnes de CO2 ont été épargnées grâce à Villo mais aussi que 1,5 milliard de calories ont été dépensées.

Mais il n’en reste pas moins que Villo est à un tournant de son histoire. S’il représentait une alternative unique de mobilité partagée en 2009, ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui. Toutes sortes de solutions sont apparues pour apporter une concurrence rude, surtout au niveau des moteurs électriques.

En effet, Villo n’a pas encore franchi le cap de l’électrique, de quoi peut-être perdre quelques clients attirés par la concurrence.

Mais que les abonnés se rassurent, Villo compte bien proposer des vélos électriques le plus rapidement possible. Pour le début de l’été, un tiers de la flotte devrait peu à peu passer à l’électrique et donc s’adapter à la concurrence. "Deux nouveautés vont arriver dans les semaines à venir, déclare Jérôme Blanchevoye, directeur général adjoint de JC Decaux. D'ici 15 jours, nous allons lancer une nouvelle application qui permettra de réserver plusieurs vélos à l'avance. Une manière d'être prêt à démarrer plus rapidement, et en groupe. Ensuite, 1.800 vélos électriques vont venir garnir notre flotte dans le courant de l'été."

Difficile pour l'heure de savoir exactement quand ces vélos seront en circulation, mais on sait comment ils fonctionneront. "Pour un abonnement de 4€ par mois, les utilisateurs recevront une batterie qu'ils pourront faire charger chez eux via une clé USB. Cette batterie se branchera au vélo dans le panier et enclenchera le système électrique. Sans batterie, il sera possible d'utiliser le vélo, mais de manière traditionnelle." 

Un double emploi qui s'annonce pratique. De quoi repartir pour 10 ans de bons et loyaux services ? L’avenir nous le dira.