La commune de Jette vient de faire l’acquisition de cinq véhicules électriques pour les besoins de ses services (plantations, propreté publique, maintenance).

Ces nouveaux véhicules seront rechargés avec une électricité 100% renouvelable, provenant notamment des panneaux solaires communaux placés sur le Centre technique communal situé rue Dupré, ou du fournisseur de courant vert de la commune. "Les nouveaux véhicules électriques bénéficieront d’une électricité 100% verte, ce qui sur l’ensemble de leur cycle de vie, construction incluse, signifie une économie de 80% de CO2 par rapport à un véhicule essence", explique l'échevin de l'Energie, en charge du charroi, Bernard Van Nufflel (Ecolo-Groen).

Par ailleurs, le charroi de 80 véhicules a été ramené à 70 (-12,5% en un an), à l’occasion du déclassement d’une série de véhicules diesel, qui ne sont plus autorisés en Région bruxelloise conformément aux critères de la Zone de basses émissions. Plutôt que de remplacer ces véhicules par des nouveaux, 28 vélos de service électriques supplémentaires ont été mis à disposition du personnel, et un contrat d’abonnement a été conclu avec Cambio, pour dix utilisateurs.

La commune s'est en outré séparée de l’un de ses deux bus scolaire, qui pesait sur les finances communales. Cela ouvre la voie à un travail avec les écoles communales en vue de favoriser les déplacements à pieds, en vélo, ou avec les transports publics. Jette poursuivra notamment son travail de promotion des rangs à pied à l’école, commencé cette année avec les écoles néerlandophones avec le soutien de Bruxelles Mobilité.

Enfin, le vélo cargo est également considéré à Jette comme une piste d’avenir pour les services communaux. Outre les vélos cargo du Service propreté, une demande de subsides a été faite auprès de la région afin d’équiper les bibliothèques communales du même outil.

"En réduisant son charroi, et en diversifiant celui-ci vers plus d’utilisation des véhicules partagés, du vélo, de la marche et des transport publics, l’administration communale veut apporter jusque dans ses activités logistiques sa pierre au plan régional de mobilité Good Move, pour des quartiers plus apaisés", conclut l'échevine de la Mobilité Nathalie De Swaef (Ecolo-Groen).