Bruxelles Mobilité

Le réseau métro garde également sa distinction, bien qu’il enregistre un léger recul, passant de 7,3/10 en 2017 à 7,2/10 en 2018.

Plus de 7 000 personnes ont répondu, d’octobre à décembre 2018, en ligne ou par téléphone, au baromètre de satisfaction de la Stib. L’enquête est organisée chaque année par un bureau d’étude indépendant à la demande de Bruxelles-Mobilité, comme le prévoit le contrat de gestion qui lie la Stib à la Région de Bruxelles-Capitale. Ce baromètre annuel constitue une source d’informations essentielle pour la STIB, en lui permettant de mieux connaître les attentes de ses voyageurs, leurs besoins, d’évaluer ses points forts et d’améliorer ses points faibles.

A l'issue de l'enquête, il apparaît que les voyageurs ont attribué une distinction à la Stib pour la 4e année consécutive. 74% lui ont accordé une note de 7/10 ou plus. Pour 82 % des personnes interrogées, la mobilité avec la Stib est restée stable ou s’est améliorée en 2018, alors que 43% estiment que la mobilité en général à Bruxelles s’est détériorée sur la même période.

Les personnes interrogées sont toujours plus nombreuses à préférer le transport public à la voiture pour leurs déplacements à Bruxelles. L’an dernier, plus d’un voyageur sur deux (56%, +3% par rapport à 2017) a déclaré choisir les transports publics de la Stib pour les avantages qu’ils offrent : respect de l’environnement, pas de problèmes de parking, plus rapide, plus économique, moins de stress. Une tendance que confirment les chiffres de fréquentation, avec une nouvelle hausse du nombre de voyages réalisés à la Stib en 2018 par rapport à 2017 (417,5 millions de voyages en 2018, contre 400,9 millions en 2017).

Les données du baromètre le montrent clairement, les voyageurs sont très nombreux à combiner plusieurs modes de transports de la Stib pour se déplacer. En 2018, 32% déclaraient utiliser les trois modes – bus, tram et métro – et 42% utiliser deux modes sur trois.

L’an dernier, le réseau de bus a vu l’arrivée d’un nombre important de nouveaux véhicules hybrides et électriques ainsi que la mise en service de la nouvelle ligne 33. Des investissements remarqués par les voyageurs, dont la satisfaction générale pour le bus a augmenté en 2018, passant de 6,3/10 à 6,4/10.

Le mode tram maintient sa distinction obtenue en 2017, avec un score de 7/10 au baromètre 2018, tout comme en 2017. Un réseau qui devrait également susciter la satisfaction des voyageurs en 2019 et les années suivantes, récoltant les fruits de la mise en service de la ligne 9 et du prolongement de la ligne 8, ainsi que de l’arrivée prévue en 2020 des nouveaux trams.

Le réseau métro garde également sa distinction, bien qu’il enregistre un léger recul, passant de 7,3/10 en 2017 à 7,2/10 en 2018. La saturation des lignes en heure de pointe - en particulier 1/5 - explique ce score. Face au nombre toujours croissant de voyageurs qui optent pour ce mode de transport, la Stib a eu en effet beaucoup de difficultés à maintenir le niveau de confort et de fréquence souhaités.

Pour y remédier, plusieurs actions sont en cours. De nouvelles rames de métro, en construction, sont attendues sur le réseau dès 2020. La Stib est également occupée à renouveler la signalisation automatique du réseau afin de pouvoir encore augmenter les fréquences en toute sécurité. Enfin, l’extension du métro est prévue vers le Nord de Bruxelles (M3). Toutes ces mesures permettront d’augmenter la capacité du réseau métro, qui reste le mode de transport le plus populaire auprès de ses utilisateurs, comme le confirme le baromètre 2018.