Ce 1er octobre débutent les travaux de construction d’un local technique de câblage souterrain à la place Liedts, à Schaerbeek. L’occasion de moderniser les installations de la Stib et de Sibelga afin d’assurer l’alimentation du réseau de trams et la fourniture en électricité des habitations et des entreprises du quartier.

Ce chantier, situé entre les rues des Palais et Gallait, s’inscrit dans la continuité des travaux préparatoires de la future station Liedts, réalisée dans le cadre du projet d’extension de la ligne de métro 3.

Les installations actuelles, situées au centre de la place Liedts dans un ancien bunker, sont désuètes et se situent à l’emplacement de la future station Liedts. Pour les besoins du projet, les installations doivent donc être déplacées. C’est ainsi l’occasion de renouveler les équipements afin de répondre aux nouvelles normes de sécurité. Par ailleurs, réaliser ces travaux de construction en amont des travaux de génie civil de la station Liedts, c’est la garantie de maintenir la circulation continue des trams et l’alimentation électrique du quartier.

L’ouvrage se compose de deux espaces complètement séparés physiquement pour accueillir les installations de la Stib et de Sibelga. D’une superficie de 182 m² et de 4m de hauteur pour l’un et de 32 m² et de 2,20m de hauteur pour l’autre, chaque espace dispose d’un accès distinct en surface réservé au personnel habilité.

L’espace au nord de la Place Liedts entre les rues des Palais et Gallait sera remis en état à l’identique après les travaux. La Stib et Sibelga se chargeront ensuite d’équiper leur local technique.

La circulation rue des Palais sera en sens unique vers la Place Liedts et une déviation via l’avenue de la Reine et rue de Cologne sera mise en place. Sur la rue Gallait, le trafic empruntera le site propre du tram. Les trams continueront, quant à eux, à circuler normalement, avec une vitesse réduite à 30km/h.

Les travaux, réalisés par l’entrepreneur Sodraep, sous la maîtrise d'ouvrage déléguée de Beliris, dureront 130 jours ouvrables. Le coût des travaux est estimé à environ 2 millions d’euros.