Bruxelles Mobilité

La mesure prendra effet dès le 1er janvier 2020.

Le Collège des bourgmestre et échevins a décidé ce 17 septembre d'internaliser le contrôle et la gestion du stationnement en voirie à partir du 1er janvier 2020. Cette décision fait notamment suite aux analyses réalisées par les services communaux après diverses rencontres avec les communes qui exercent elles-mêmes les missions de contrôle du stationnement en voirie et de perception des redevances. Depuis 2015, la commune entretient par ailleurs des échanges avec l'Agence régionale de stationnement sur l'éventualité d'un transfert de ces missions au niveau régional.

Actuellement, ces missions sont exercées par un prestataire privé. Mais l'ordonnance du 20 juillet 2016, qui organise la politique de stationnement en Région bruxelloise, impose désormais aux communes de gérer elles-mêmes ces missions ou de les déléguer à la Région. "Nous nous devions d'analyser consciencieusement toutes les possibilités qui s'offraient à nous ainsi que les conséquences d'une telle décision tant en terme de politique de mobilité que d'autonomie opérationnelle", indiquent les autorités communales dans un communiqué.

Après réflexion, ces dernières ont donc décidé de gérer elles-mêmes le contrôle du stationnement en voirie et la perception des redevances. "La problématique du stationnement est un enjeu majeur de la mobilité, l’absence de places disponibles contribue en effet à augmenter la congestion automobile dans nos voiries. Résoudre cette question, c’est déjà apporter en grande partie des solutions aux problèmes de mobilité que rencontrent les Tennoodois(es)."

Saint-Josse avait déjà repris en gestion communale le parking Scailquin (470 places), auparavant en concession au privé. La commune a également souligné sa volonté de passer à 800 unités l'offre de stationnement hors-voirie et de passer à 21h le contrôle du stationnement en voirie pour permettre à un maximum de riverains de trouver une place plus facilement en soirée. "Dans cette optique, l'internalisation des missions de contrôle et de perception est une étape et nécessaire."

Environnement informatique intégré, horodateurs, etc. : pour Philippe Boikete (PS), échevin en charge du Stationnement, des parkings et de l'informatique, "la reprise en interne de ces missions s'accompagnera d'une modernisation de nos équipements".