C’est la première fois que l’Institut national de statistiques Statbel analyse la possession de voitures par les ménages belges sur base des sources administratives et non sur base d’enquête. Le calcul prend en compte les voitures de société. Le résultat est surprenant : plus de la moitié des Bruxellois (53 %) ne possèdent pas de voiture, ressort-il de la dernière livraison statistique de Statbel, sur base de chiffres collectés en 2019.

En regardant de plus près, on remarque que c’est dans les communes les plus périphériques, là où l’infrastructure en transports publics est la moins développée qu’il y a le plus de voitures par ménage.

Pour Bruxelles, les caractéristiques socio-économiques de la commune jouent peu. Ainsi, à Saint-Josse – la commune la plus pauvre de Belgique – et Saint-Gilles, près de 70 % des ménages ne possèdent pas de voiture. Elles trustent les deux premières places de ce classement, suivies de près par Ixelles – commune a plus riche du pays. À l’inverse, 77 % des ménages habitants Woluwe-Saint-Pierre disposent d’une voiture. Ils sont 75 % dans la commune – pourtant très écolo-bobo-bio – de Watermael-Boitsfort. A Uccle, quatre ménages sur dix n’a pas de voiture (41 %) tandis qu’à Berchem-Sainte-Agathe, six ménages sur dix en ont une.

Seuls 8% des ménages bruxellois possèdent deux voitures

L’échevin ixellois Yves Rouyet a détaillé la situation dans sa commune. “Si l’on s’intéresse aux types de ménages, on peut observer les distinctions suivantes : 77 % des personnes seules n’ont pas de voiture, 58 % des familles monoparentales n’ont pas de voiture et 36 % des couples avec enfants n’ont pas de voiture”, explique l’Ecolo sur Twitter. “Notons encore que 45 % des couples (avec ou sans enfants) n’ont qu’une voiture. Cela veut dire qu’un des conjoints se déplace avec un autre moyen de transport.”

En croisant les données de la DIV, du registre national et de becotaxcompte, on compte 329 547 véhicules immatriculés à Bruxelles. Sur les 551 962 ménages en 2019, soit un ratio de 0,60 voiture par ménage. Plus en détail, 38 % des ménages bruxellois ont une voiture, 8 % seulement en ont deux et 2 % trois voitures. (La suite de l'article sous l'infographie)

© IPM INFOGRAPHIE/STATBEL

À l’échelle nationale, Statbel remarque que les ménages vivant dans les grands centres urbains (Bruxelles, Liège, Anvers, etc.) ont moins besoin d’une voiture. À l’inverse des zones plus rurales ou des grandes banlieues comme les deux Brabant.

En 2019, 54 % des couples avec enfants vivant à la maison possédaient deux voitures ou plus, et 14 % de ces ménages disposaient même d’au moins trois véhicules, voitures ou plus. A contrario, un tiers des parents de familles monoparentales ne possèdent pas de voiture et environ la moitié des personnes vivant seules n’ont pas de voiture, tandis que seuls 11 % des couples avec ou sans enfants peuvent se débrouiller sans voiture.