Bruxelles Mobilité

Les riverains se plaignent du manque de transports publics dans le nord de la Ville.

Un bus pour se rendre dans le nord de Bruxelles. Et un autre qui s'arrête à la frontière de Neder-Over-Heembeek aux heures de pointe. Voilà les lignes de transport public à disposition des Heembekois. "Depuis Neder, il faut compter une heure pour rejoindre Louise, Stockel ou Roodebeek en transports en commun. Il ne faut pas s'étonner que les gens privilégient la voiture", estime Joelle Hick.

Habitante de la commune depuis une trentaine d'année, elle a vu le petit village se transformer en quartiers de plus en plus peuplés. "La Ville n'arrête pas d'y construire des logements, sociaux et autres mais ne pense pas aux infrastructures publiques qui sont pourtant nécessaires pour accueillir une telle hausse de population." Outre la disparition des banques et des bureaux de postes, c'est le manque de transports publics qui pose problème à Joelle Hick et ses voisins. "Pour éviter le bus bondé le matin, je prends ma voiture jusqu'à l'arrêt du tram 3 ou 7. Ca me permet d'écourter mon temps de trajet et d'être plus libre le soir : je peux aller faire des courses ou voir mes parents sans devoir repasser par chez moi."

Oui, mais voilà : la création de zones bleues aux alentours des arrêts de tram ne lui permet plus de garer sa voiture toute la journée. "J'ai vraiment l'impression qu'on ne se rend pas compte du temps qu'on perd au quotidien. Il est temps de mettre en place une réelle politique de mobilité qui permette au habitants du nord de Bruxelles de se déplacer beaucoup plus facilement." Cette semaine, Joelle Hick a donc lancé une pétition, invitant les riverains à soutenir son initiative. Plutôt qu'une ligne de tram qui nécessiterait de longs travaux et "dévaloriserait certaines artères de la commune", elle souhaite notamment la mise en circuit de nouvelles lignes de bus qui conduiraient les habitant de Neder-Over-Heembeek jusqu'au centre-ville de Bruxelles. "J'ai déposé des exemplaires de la pétition chez les commerçants du quartier, dont la meilleure friterie bruxelloise : Chez Jef. J'espère que les citoyens suivront !"

En parallèle, la Bruxelloise a contacté le cabinet du bourgmestre, Philippe Close (PS) qui l'a redirigée vers celui de l'échevin de la Mobilité, Bart Dhondt (Ecolo). "J'ai rendez-vous mi-juillet avec lui, j'espère que nous pourrons faire avancer les choses et mettre en place une politique de mobilité adaptée aux besoins des citoyens."