"Regarde, c'est le nouveau métro ! En plus, il peut se conduire tout seul." Sur le quai de la station Arts-Loi, dans le centre-ville, un petit garçon quelque peu impressionné montre à sa mère les nouveautés du véhicule dans lequel ils montent. Et il est loin d'être le seul à apprécier ce nouveau modèle. "Je ne savais pas du tout qu'il y en avait de nouveau, je l'ai découvert aujourd'hui. Il est très beau ! Après, il était temps, sur certaines lignes, les métros deviennent vraiment vieux", estime une étudiante.

Pour la première fois ce jeudi, les M7 ont accueilli des passagers sur la ligne 1, qui relie la gare de l'Ouest à Stockel. A côté des anciens métros des lignes 2 et 6 et de ceux dont les taches noires trahissent leur usage régulier, ces nouveaux modèles brillent effectivement de loin comme de près. Deux jeunes filles ont d'ailleurs immortalisé le moment d'un selfie, à peine installées sur les nouveaux sièges. Marc, lui, a fait spécialement le déplacement pour tester ce nouveau modèle après le boulot. "Il est top ! Je le trouve moins bruyant, il roule mieux. En revanche, je ne suis pas fan des sièges, ils étaient plus confortables avant."

Si certains avis divergent, de nombreux usagers de la Stib se sont interrogés sur la ligne attribuée aux M7 : pourquoi pas les lignes 2 et 6, sur lesquelles roulent encore les modèles les plus anciens, avec leurs fameux sièges oranges ? La Stib explique que les lignes 1 et 5 sont les plus fréquentées. A partir du mois de septembre, les nouvelles rames M7 seront intégrées dans l'horaire sur la ligne 1, ce qui permettra de renforcer les fréquences des lignes 2 et 6. L’intervalle de passage en heure de pointe passera alors d’un métro toutes les 3 minutes à un métro toutes les 2 min 30 sur ces lignes, ce qui représente 3 000 places supplémentaires par heure et par sens sur ces deux lignes.

Lorsque la nouvelle signalisation de sécurité sera mise en service sur les lignes 1 et 5, les nouvelles rames permettront de renforcer les fréquences de passage sur ces lignes. L’intervalle, en heure de pointe, passera alors d’un métro toutes les 2 min 30 sur le tronc commun à un métro toutes les 2 minutes, soit 5 000 places supplémentaires.