"Durant cette manifestation, les chauffeurs LVC veulent sensibiliser les citoyens bruxellois à la situation malsaine qu’ils vivent au quotidien. Ceux-ci étant encore victimes quotidiennement de contrôles abusifs opérés par Bruxelles Mobilité pour appliquer une loi désuète voulant interdire l’utilisation du smartphone à des opérateurs actifs de la mobilité de demain", expliquent les chauffeurs dans un communiqué.

Les chauffeurs manifesteront devant le cabinet du ministre-président Rudi Vervoort (PS) au boulevard Pacheco. Evitez donc le secteur ce matin.

"La situation est devenue intenable pour tous les chauffeurs. Nous demandons au ministre-président de stopper les poursuites judiciaires et instaurer une période de transition jusqu'à la nouvelle réforme tant attendue par le secteur", a commenté Asmaa Snaibi, porte-parole du Front Commun, qui continue d'ailleurs à "ne pas comprendre que des solutions digitales permettant de faciliter la vie des citoyens bruxellois soient négligées par les autorités".