Bruxelles Mobilité La Région va rencontrer les communes et les comités de quartier dans le dossier du réaménagement de l’avenue de Tervueren.

Lors de la précédente législature, l’ancien ministre de la Mobilité Pascal Smet (one.brussels) avait travaillé ardemment à un projet visant à installer une piste cyclable bidirectionnelle sur le chaînon manquant de l’avenue de Tervueren, entre le square Léopold et Mérode.

Deux communes sont concernées par le tracé : Woluwe-Saint-Pierre et Etterbeek. Etterbeek a toujours refusé l’aménagement imaginé par la Région, estimant qu’il était dangereux et inapproprié, lui préférant un réaménagement complet de l’artère. De son côté, la commune de Woluwe-Saint-Pierre avait rendu un avis favorable avec une série de conditions, portant notamment sur l’amélioration de la ligne 39/44 (élargissement de la trémie ou prolongement jusqu’à Mérode), sur une concertation avec l’horeca, sur la sauvegarde des caractéristiques patrimoniales exceptionnelles de l’avenue et sur la présentation d’un calendrier clair en vue d’un aménagement définitif.

Cette problématique a été abordée lors de la commission Mobilité du parlement bruxellois ce mardi, suite à une question du député Christophe De Beukelaer (CDH). Dans sa réponse, la ministre de la Mobilité Elke Van Den Brandt a affirmé qu’elle étudiait toutes les possibilités. "Nous évaluons pour l’instant avec l’administration et les communes concernées la réponse la plus appropriée à apporter à ce projet. Une première consultation a déjà eu lieu entre Bruxelles-Mobilité, la commune d’Etterbeek et mon cabinet le 23 septembre. Plusieurs options ont été discutées et sont en cours d’élaboration par Bruxelles-Mobilité. Une rencontre est également prévue avec le Comité Tervueren-Montgomery, les deux communes et mon cabinet la semaine prochaine", explique Elke Van Den Brandt, qui souhaite travailler main dans la main avec tous les acteurs et les niveaux de pouvoir.