Notre capitale se classe dans le bas d’un classement : embouteillages et qualité des routes sont loin d’être en notre faveur.

Bruxelles, ville éternellement embouteillée où conduire est une torture ? Au regard de l’étude menée par Mister Auto, Bruxelles apparaît bien dans la deuxième partie du classement des 100 villes analysées, mais en se classant à la 68e place, elle fait mieux que Paris (71), Londres (76) ou encore New York (87).

Si le stress vous envahit dès que vous montez en voiture, fuyez Mumbai, en Inde, qui occupe la peu glorieuse dernière place de ce classement.

La note finale (1/100) de Mumbai traduit qu’elle est bel et bien la pire ville où conduire, obtenant un mauvais score pour chacun des 15 critères analysés. À l’autre bout du classement, avec la meilleure note possible, c’est Calagary (Canada) qui peut s’enorgueillir d’être la ville où conduire est le plus agréable, devançant Dubai et Ottawa, autre ville canadienne.

Pour aboutir à ce classement, Mister Auto s’est donc penché sur 15 critères, répartis en trois catégories : infrastructures, sécurité et coût. Tous les critères sont notés sur 100, la meilleure note, sauf pour la violence, où le score le plus bas est le meilleur. Au niveau des infrastructures, le critère des embouteillages pèse relativement lourd sur la note finale de Bruxelles puisque la capitale obtient une note de 27/100, ce qui la place parmi les plus embouteillées des villes analysées.

Pareil pour la qualité des routes (30/100), Bruxelles fait à peine mieux qu’Anvers (29/100), loin derrière Paris qui jouit visiblement d’un excellent réseau routier lui permettant d’obtenir un très beau 89/100 et de (quasi) rivaliser avec les villes suisses qui occupent toutes la tête du classement.

Au niveau des transports en commun, Bruxelles occupe étonnamment une très belle place, avec une note de 76/100. La qualité de l’air est loin d’être optimale également (31/100), tous ces critères pesant lourd dans la note finale de Bruxelles. "Il y a un certain nombre de villes dans le monde où l’on ne peut même pas ouvrir la fenêtre en conduisant à cause de la quantité de brouillard dû à la pollution, qui a un impact énorme sur la santé et la sécurité des conducteurs et des habitants", commente Sébastien Rohart, directeur général de Mister Auto. "Nous avons inclus la qualité de l’air dans cette étude parce que nous voulions voir quelles villes dans le monde s’attaquent au problème de la pollution de l’air, tout en permettant à leurs citoyens de se déplacer en toute sécurité d’un point A à un point B sans avoir à risquer leur santé."

En revanche, Bruxelles se situe dans la moyenne au niveau des violences routières (51/100), même si au niveau des morts sur les routes, il y a moyen de faire beaucoup mieux (28/100).

C’est surtout au niveau du coût que Bruxelles a marqué le plus de points. Le parking y est relativement bon marché par rapport aux autres villes analysées (85/100), même s’il pèse lourd sur le budget des automobilistes, faisant redégringoler notre capitale lorsque l’on compare le coût du stationnement au revenu moyen (30/100).

Quant au coût du carburant, souvent pointé du doigt par les automobilistes, il est aussi parfaitement dans la moyenne (50/100), malgré un système d’accises qui a fait flamber le prix de l’essence et du diesel ces dernières années.