On en parle depuis longtemps, et les choses se concrétisent enfin. Plus d’un an après la consultation citoyenne, le tunnel Léopold II sera bientôt officiellement rebaptisé "Tunnel Annie Cordy". Le baptême de l’infrastructure routière qui relie la place de l’Yser à la Basilique aura lieu le dimanche 22 mai lors d’une solennelle inauguration en présence de proches d’Annie Cordy.

La cérémonie ouverte au public sera suivie d’une marche musicale, au profit de l’ASBL Pink Ribbon : le tunnel sera pour l’occasion exceptionnellement ouvert aux piétons. Est ensuite prévu au Parc Élisabeth à 15h un concert gratuit en hommage à la défunte chanteuse, présenté comme "un exceptionnel spectacle kaléidoscope autour de ses chansons". Avec entre autres à l’affiche Salvatore Adamo, Dave, Sandra Kim, Marka, Gilbert Montagné, et les Frères Taloche. "Toutes les facettes artistiques d’Annie seront mises en lumière lors de cette représentation unique", promet Michèle Lebon-Cooreman, nièce d'Annie Cordy.

Outre le nouveau nom, cette fête marque la fin de la profonde rénovation du tunnel. L’infrastructure a été désamiantée, et des travaux d’entretien et de sécurisation ont été réalisés (nouveaux locaux techniques, issues de secours, nouveau système de ventilation…). "Après quatre années de travaux, le tunnel Léopold II est enfin rénové", se réjouit la ministre régionale de la Mobilité, Elke Van den Brandt (Groen). De nouvelles fresques ont également été réalisées dans le tunnel par l’artiste belge Charlotte Baudry, avec un éclairage dynamique.

© D.R.

Un boulevard au nom inchangé

La secrétaire d'État à l'Égalité des chances, Nawal Ben Hamou (PS), l’affirme : "Nous en sommes convaincues : une Région plus égalitaire passe aussi par la mise en valeur dans l’espace public des femmes qui ont marqué son histoire".

Mais cet hommage à l’artiste bruxelloise demeure toutefois parcellaire. Car si le souterrain peut bénéficier d’un nouveau nom, le boulevard en surface arborera toujours ses références à Léopold II. Bruxelles Mobilité nous confirme que "changer le nom du boulevard n’est pas prévu à l’heure actuelle".

 Le ministère régional de la Mobilité aimerait cependant franchir le pas… mais se heurte aux réticences communales. Le bourgmestre de Koekelberg, Ahmed Laaouej (PS), s’est publiquement opposé au changement de nom en estimant notamment dans nos colonnes que cela risque plus de "fracturer la population que de la rassembler".

"Pas de place sans statue, pas de statue sans place"

Un autre hommage est en cours de préparation à Ganshoren, à quelques mètres de l’entrée du tunnel. La commune et les instances régionales ambitionnent de réaménager la fin de l’avenue Broustin en place, avec notamment une statue d’Annie Cordy.

© Architecten Atelier PV

Mais les procédures traînent : Ganshoren s’impatiente et attend toujours le feu vert de Bruxelles Mobilité et la maîtrise de la voirie régionale, étape nécessaire débuter les procédures. "Pas de statue sans place, pas de place sans statue", souligne le premier échevin Stéphane Obeid (MR).