Le stationnement dans le quartier du Midi est en temps normal compliqué pour les riverains. Mais pour les habitants de la rue des Deux Gares, la situation est rendue encore plus problématique depuis qu'une zone de livraison a été installée. Selon les riverains, cette zone n'est jamais occupée pour les livraisons et les places demeurent désespérément vides.

"Les commerces se trouvent de l'autre côté du trottoir et les livraisons ne se font donc jamais de notre côté. Résultat, on se gare sur ces emplacements libres et arrêtons pas de nous faire verbaliser. J'apparente cette pratique à du racket de la part de la commune", explique Javier. "Je me suis mis en contact avec les autorités compétentes à l'époque lorsque j'ai commencé à recevoir des procès-verbaux. Ils m'avaient alors dit qu'ils allaient étudier l'affaire mais nous n'avons jamais eu de nouvelles."

Selon lui, la situation vaut également pour les places de livraisons situées dans le quartier, comme notamment sur le coin entre la rue des Vétérinaires et la rue de France.

Javier dénonce la laxisme de la commune dans cette situation. "La commune fait la sourde oreille. Cette zone ne sert à rien hormis à limiter encore le nombre de places de stationnement pour les riverains. De plus, cette zone de livraison a été aménagée en douce, sans aucune concertation avec les riverains", précise Javier.

De son côté, l'échevine de la Mobilité Susanne Müller-Hübsch (Groen) dit ne pas être au courant des plaintes. "C'est une voirie régionale et la demande pour une zone de livraison est faite auprès de la Région. La zone en question devant la pizzeria est là depuis longtemps et il y a un certain horaire pour les livraisons et le stationnement", explique-t-elle.