Une dizaine d'ouvriers de l'agence régionale chargée de la Propreté seront vaccinés contre l'hépatite A et B suite aux problèmes sanitaires rencontrés.

La situation déplorable dans et autour la gare du Nord n'a pas fini de faire parler d'elle. Pour rappel, depuis lundi matin, les chauffeurs de bus De Lijn et ceux de la Stib ne font plus halte aux arrêts souterrains de la gare du Nord. Ils craignent d'attraper l'une des maladies se propageant parmi les migrants en transit qui squattent les abords de la gare. Des cas de gale et de tuberculose ont, en effet, été constatés.

Et selon nos informations, l'agence Bruxelles Propreté va faire vacciner une dizaine de ses ouvriers contre l'hépatite A et B. "Nous allons prendre cette mesure préventive pour protéger notre personnel qui effectue le nettoyage dans ce périmètre", explique Etienne Cornesse, porte-parole de Bruxelles Propreté. "De plus, notre personnel va être équipé de salopettes, de lunettes de protection et d'un masque par mesure de sécurité. Nous sommes conscient de la situation déplorable qui règne à la gare du Nord et nous prenons dès lors les mesures indispensables pour éviter tout risque auprès de nos employés."

L'agence Bruxelles Propreté a par ailleurs installé des conteneurs afin d'y recueillir les déchets des associations qui viennent en aide aux migrants, mais ces conteneurs ne rencontrent pas l'effet escompté. "Ces conteneurs posent problème car les déchets y sont pressés, avec des risques d'éclaboussures et que nos ouvriers entrent de facto en contact avec ces déchets", poursuit Etienne Cornesse. "Par ailleurs, nous continuons évidemment à vidanger les corbeilles publiques et l'augmentation de la fréquence de nettoyage est à l'étude."

La situation au sein de la gare du Nord est plus problématique que jamais. Pourtant, cela fait plusieurs mois que le bourgmestre de Schaerbeek tire la sonnette d'alarme. "Les migrants sont aujourd'hui hébergés dans le hall intérieur, dont la gestion en termes de nettoyage est floue. Résultat, cet espace n'a fait l'objet d'aucune étude et les autorités laissent les migrants s'y entasser dans des conditions indignes. Ces personnes ne disposent pas de toilettes, pas de douches, et des rixes sont fréquentes au niveau des emplacements. En effet, le nombre de places est limité et des bagarres surviennent pour réserver en premier le meilleur emplacement. Mais les places sont rares et une fois qu'ils sont installés, les migrants restent longtemps sur place pour ne pas se retrouver sans emplacement, ce qui engendre encore plus de problèmes au niveau de la propreté", explique Bernard Clerfayt.

Enfin, la ministre de l'Asile et de la Migration Maggy De Block (Open VLD) n’a pas l’intention d’ouvrir ou de financer un centre d’accueil et d’orientation pour les personnes en séjour illégal. "Chacun a le droit de demander l’asile en Belgique. La loi prévoit alors un accueil par Fedasil ou ses partenaires pendant la procédure. Je respecte la loi. C’est ce qu’on attend d’un ministre. Les personnes qui ne demandent pas l’asile et celles dont la demande a été refusée doivent quant à elles quitter le territoire. Je l’ai déjà dit et je le répète : volontairement de préférence, de force si nécessaire", a-t-elle confié.

De son côté, Pierre Verbeeren, directeur de Médecins du monde, explique que les risques de propagation au sein de la population sont infimes. "C'est bien que des mesures de vaccination soient prises préventivement mais il faut savoir que des maladies comme la gale ou la tuberculose se propagent uniquement au sein de ce public de migrants car leurs barrières immunitaires sont très faibles. La population belge n'a elle rien à craindre, comme déjà affirmé par le SPF Finances", explique Pierre Verbeeren. "Sur le plan de la décision politique, Maggy De Block a affirmé qu'une décision serait prise cette semaine pour enrayer le phénomène mais si elle se contente uniquement d'envoyer la police, cela ne va rien résoudre du tout. Cela va juste rendre le problème invisible car les migrants iront se réfugier ailleurs en Région bruxelloise et le problème sera tout simplement déplacé."